Loin de nous l’idée de vouloir absolument rattraper une œuvre aussi inutile que ce PROJET ALMANAC, énième bidon de lessive produit par Michael Bay. Mais en tant que dernier avatar du « Found Footage », le film de Dean Israelite révèle une problématique de cohérence narrative symptomatique du genre, un cache-misère de...