Une fois de plus, Álex de la Iglesia reste fidèle à lui-même en défiant toutes les attentes. Après avoir dressé un superbe portrait de femme dans UN JOUR DE CHANCE, voilà maintenant qu’on l’accuse de misogynie avec LES SORCIÈRES DE ZUGARRAMURDI ! C’est mal connaître le bonhomme, qui profite de ce...