Même si le cinéma d’épouvante japonais et Hollywood ont largement tiré sur la corde en ce qui concerne les films d’horreurs avec « des petites filles aux cheveux sales », le premier F.E.A.R. avait néanmoins su tirer son épingle du jeu en 2005, par son savant mélange entre FPS bourrin et ambiance...