Après une décennie sans jalon fort et sans mètre étalon, DIABLO III avait donc la lourde charge de démocratiser le « hack’n’slash » à nouveau, un type de jeu dont le public s’était réduit à un petit groupe d’aficionados et, éventuellement, de poser de nouvelles bases pour la décennie à venir. Mission...