Alors que LE SEIGNEUR DES ANNEAUX, longtemps jugé inadaptable en scénario, fut adapté avec un brio qui subjugue encore, LE HOBBIT, considéré comme plus facile à transposer, s’est révélé une toute autre forme de casse-tête pour ses scénaristes. En voici quelques exemples....