STEROIDS – LE PODCAST : TERMINATOR 3 – LE SOULÈVEMENT DES MACHINES

Cette semaine, STEROIDS – LE PODCAST se penche sur une autre suite controversée avec TERMINATOR 3 – LE SOULÈVEMENT DES MACHINES. Une suite méritante certes, mais qui a cependant le gros défaut de ne pas être pensée, écrite et réalisée par James Cameron !

Se désintéressant totalement de la franchise TERMINATOR après l’énorme succès mondial de TITANIC, James Cameron pousse Arnold Schwarzenegger à reprendre son rôle dans une autre suite, à condition qu’il exige un gigantesque cachet auprès de la production. C’est ainsi que les producteurs Andy Vajna et Mario Kassar lui signent un chèque monumental de 30 millions de dollars pour reprendre le rôle du T-800 (ou T-850 ici) dans TERMINATOR 3 – LE SOULÈVEMENT DES MACHINES en 2003. Jonathan Mostow remplace James Cameron derrière la caméra, et le film démarre quelques années après les événements de TERMINATOR 2 – LE JUGEMENT DERNIER. Alors que la fin du monde a été évité en 1997, John Connor erre dans les rues de Los Angeles sans but. En deuil depuis la mort de sa mère Sarah, emportée par un cancer, il a le sentiment de ne pas avoir pu accomplir son destin. C’est alors qu’un Terminator féminin et un nouveau modèle de T-800 débarquent pour le retrouver, quelques heures avant le véritable jour du jugement dernier.

Julien Charpentier et Stéphane Moïssakis reviennent sur cette suite-remake qui reprend énormément d’éléments des précédents films, et notamment de TERMINATOR 2 – LE JUGEMENT DERNIER : gros film bourrin satisfaisant ou véritable continuité intelligente de la mythologie mise en place par James Cameron ? Une chose est certaine, ce n’est pas vraiment le « CITIZEN KANE du cinéma d’action » dont nous parlions dans le précédent podcast. Faut pas exagérer !

STEROIDS – LE PODCAST : TERMINATOR 3 – LE SOULÈVEMENT DES MACHINES en version mp3

Abonnez-vous à nos podcasts via notre nouvelle page Soundcloudflux RSS ICI ou iTunes
Remerciements à Alain Mercier et Benoit Thuault à la technique.

Si vous souhaitez nous soutenir, une seule adresse sur TIPEEE : https://fr.tipeee.com/capture-mag/

2 Commentaires

  1. Jonesy

    Pour le prochain Podcasts vous pouvez faire un Roland Emmerich?

  2. popapo

    euh non, c’est pas un accent « de beauf texan » qu’il a le Sgt Candy, c’est clairement afro-américain. D’ailleurs c’est Samuel Jackson.

Laissez un commentaire