CAPTURE MAG – LE PODCAST : ÉPISODE 28

Pour son 28ème épisode, CAPTURE MAG – LE PODCAST se penche sur la carrière de Christopher Nolan. De FOLLOWING à DUNKERQUE en passant par la trilogie THE DARK KNIGHT et consorts, nous passons en revue ces différentes oeuvres qui ont marqué l’histoire du cinéma de ces vingt dernières années.

Si l’on s’en tient spécifiquement à l’actualité cinématographique, un seul cinéaste cristallise les attentes des cinéphiles en cette période de crise sanitaire. Il s’agit bien évidemment de Christopher Nolan, qui s’apprête à lâcher son TENET dans les salles du monde entier à partir de la fin du mois d’août, du moins celles qui le permettent. À l’heure de l’enregistrement, nous n’avions pas encore vu le film, mais cela ne nous empêche pas de nous pencher sur la carrière du réalisateur de MEMENTO, INCEPTION et bien évidemment la trilogie THE DARK KNIGHT.

En 3h40 montre en main, Julien Dupuy, Stéphane Moïssakis et Rafik Djoumi font le tour des dix premiers longs-métrages de Christopher Nolan, en tentant de mettre leurs réputations dithyrambiques de côté pour se concentrer sur les films à proprement parler. Si vous êtes des grands amateurs indécrottables du bonhomme, soyez prévenus : nous ne sommes pas totalement acquis à sa cause et certaines de nos remarques sur ses capacités filmiques pourraient vous faire grincer des dents. Mais il convient néanmoins de rappeler l’importance de Nolan dans le média cinématographique et de respecter la place qu’il est parvenu à s’y faire. Dont acte.

CAPTURE MAG – LE PODCAST : ÉPISODE 28 en version mp3

Abonnez-vous à nos podcasts via notre nouvelle page Soundcloudflux RSS ICI ou iTunes
Remerciements à Alain Mercier et Benoit Thuault à la technique.

Si vous souhaitez nous soutenir, une seule adresse sur TIPEEE : https://fr.tipeee.com/capture-mag/

17 Commentaires

  1. fredsaule

    Bonjour,

    Je suis un fan absolu de votre podcast.

    Mais je dois m’inscrire en faux concernant l’interprétation d’Inception : le totem de Cobb est son alliance (qu’il a au doigt ou pas suivant qu’il est dans la réalité ou pas). La toupie est le totem de sa femme, c’est cette toupie qui lui permet d’implanter l’idée dans l’esprit de sa femme qu’elle n’est pas dans la réalité lorsqu’ils restent des années à monter une ville.
    Dans la scène finale l’alliance de Cobb est visible lorsqu’il passe la douane, il est donc dans la réalité (toupie finale ou pas).

    • fredsaule

      Je corrige mon commentaire : l’alliance est dans le rêve, pas dans la réalité. Dans la scéne de fin, il ne l’a pas.

  2. popapo

    LOL la mauvaise foi

    Entre « les castings dans les films de Nolan sont trop parfaits donc c’est de la merde » et « le prestige c’est bidon », de la part d’un mec qui n’aime que les serie B qui tendent vers le Z… okaaaaay.

    • popapo

      Les mecs, critiques de films de genre, experts de films de bourrins, qui n’ont pas vu un seul Nolan en iMax..

      Avatar rippé en provenance de iTunes Movies sur ma TV 720p de l’epoque, en non-3D, j’avais trouvé ca à chier aussi….

      • ANtoine

        Aurélien F.? C’est toi ? T’écris toujours pour Télérama ?

  3. Tics de langage

    Y a presque un « en fait » tous les 3 mots, ‘tain le mal de tete.
    Faites un effort, surtout quand on reclame des sous.

    • Stéphane MOÏSSAKIS

      Tu sais qu’on peut voir ton adresse IP Popapo ? Et qu’on sait que tu trolles ?

      Je vais faire simple.

      Si tu n’es pas content, si tu n’aimes pas ce qu’on fait, sois un peu cohérent : n’écoute pas, ne paye pas, y’a pas de soucis.

      Mais si tu tiens vraiment à poster, poste quelque chose de constructif et en gardant ton agressivité pour toi. Tu peux faire ça ?

      Sinon je n’aurais aucun état d’âme à te dégager d’ici.

  4. Tibo

    Merci l’équipe pour ce podcast « d’actualité », je suis maintenant mieux préparé pour la séance de TENET semaine prochaine 🙂
    Et rattraper Le Prestige que je n’ai pas vu.
    Continuez comme ça.
    Amicalement.

  5. Hervé

    Super épisode, comme d’habitude. Vous parvenez à être intéressant même sur un réal que vous n’appréciez pas plus que ça, j’adore vous écouter.
    Et Stéphane, pourquoi n’y aura t-il jamais d’épisode sur Darren Aronofsky ? J’estime qu’après avoir fait un épisode sur Michael Bay, on peut traiter n’importe quel sujet.
    Can’t wait for the next episode !
    Bises à vous.

    • Stéphane MOÏSSAKIS

      On peut traiter n’importe quel sujet, mais pas avec n’importe qui.

      Darren Aronofsky, crois-moi, tu n’as pas envie de nous en entendre parler.

  6. Jonesy

    Est-ce que vous allez faire un podcast sur Tenet?
    J’ai vu le film en AVP et je pense que c’est son pire film.

  7. bpfeuty

    Bravo pour ce podcast, passionnant comme toujours. Non presque plus passionnant que d’habitude, le fait que vous ne soyez pas toujours d’accord rend l’écoute et vos interventions encore plus intéressantes.

    Je fais partie des spectateurs qui prennent du plaisir devant du Nolan (et j’ai eu la chance d’en voir quelques-uns en IMAX, vraiment c’est autre chose) et si je vous écoute depuis tout ce temps ce n’est pas pour que vous soyez « indulgents » comme le dit Alain (merci Alain ! ) mais parce que vos analyses sont constructives.

    Vos podcasts m’aident à devenir un meilleur spectateur, que je sois d’accord ou non avec vous, il y a toujours matière à réflexion et plein d’anecdotes intéressantes sur les prémisses et les coulisses de fabrication des films.

    Merci !

    (En revanche, essayez de vous couper moins souvent la parole, c’est souvent frustrant d’avoir des débuts d’idée et de ne pas en avoir le développement !)

  8. Erwin

    Super podcast! Ça fait du bien d’entendre des avis divergeant sur Nolan.
    Petite précision à propos du Prestige.
    L’écrivain Christopher Priest a soutenu le film à l’époque mais en a gardé une expérience assez douloureuse qu’il raconte dans un texte The Magic, paru en France dans un recueil intitulé L’été de l’infini.
    Priest casse régulièrement du sucre sur le dos de Nolan, s’attardant en particulier sur la pauvreté de l’écriture de ses derniers films ou sur les Batman qu’il juge médiocres et sans intérêt.
    Dernière salve en date:
    https://www.telegraph.co.uk/films/0/selfish-pompous-disappointing-meet-writer-sees-christopher-nolan/

  9. Bengal

    Enfin une rétrospective nuancée et mesurée sur Nolan, un réalisateur certes intéressant mais dont le culte disproportionné m’agace de plus en plus avec les années.

    Concernant Interstellar, le cœur émotionnel de la relation père-fille (qui m’avait moi-même surpris à la sortie) vient effectivement du projet de Spielberg, écrit par Jonathan Nolan. Un scénariste plus doué que son frère apparemment, vu qu’on retrouve dans ce script d’origine les bonnes idées du film et aucun des défauts qui le plombent au final. Complexité pour rien, surlignage intempestif par le dialogue, persos féminins inintéressants, filmage basique, etc… Tous ces problèmes sont directement imputables à Christopher Nolan, et l’empêchent d’être le grand cinéaste qu’il pourrait être.

    Petit souci, vous ne parlez pas toujours dans le micro ce qui donne des variations de volume voire certains propos inaudibles. À part ça, c’est toujours aussi plaisant de vous écouter.

    • Bengal

      P.S. Parmi les podcasts mensuels, je rêverai de vous voir en consacrer un à mon cinéaste contemporain préféré : Alfonso Cuarón. Et un autre à Roland Emmerich bien sûr ;)…

  10. J’ai adoré ce podcast, du coup j’ai revu tous les films de Nolan dans la foulée 🙂 Je les ai loupé au Grand Rex cet été dommage !
    Bravo à Rafik Djoumi sur l’eau dans les films de Christopher Nolan, et aussi a Stephane Moissakis sur la fin de Batman Rises. J’avais toujours imaginé que les 2 étaient possible, qu’il soit mort ou qu’il soit vivant, ça me paraissait possible ! Mais avec votre podcast il est clair que la fin de Batman Rises est fantasmée par Alfred!! 🙂

Laissez un commentaire