CAPTURE MAG – LE PODCAST : ÉPISODE 15

 Vous aurez peut-être remarqué que l’actualité cinématographique de cette fin d’année est phagocytée par un petit événement intitulé ROGUE ONE – A STAR WARS STORY ? Nous aussi ! Et c’est pourquoi nous avons décidé de faire un historique de la création de George Lucas et de la façon dont elle a changé la face du cinéma. Vous l’aurez compris, le sujet principal de ce CAPTURE MAG – LE PODCAST : ÉPISODE 15, c’est bel et bien STAR WARS (le vrai, l’unique par contre) !

2h17 : c’est la durée de cet ÉPISODE 15 particulièrement bien chargé dans lequel Julien Dupuy, Stéphane Moïssakis et Rafik Djoumi se sont réunis autour du micro de David Oghia. Arnaud Bordas n’était pas là, mais il ouvre néanmoins le débat avec une chronique enregistrée à l’avance (vous excuserez la qualité du son, il a fait le voyage depuis le sud de la France !) et qui lui permet de débouter une sorte de mythe cinématographique qui prétend que le succès de STAR WARS a tué le « Nouvel Hollywood », et le cinéma de manière générale, tant qu’on y est ! Partant de là, le reste de l’équipe revient sur l’importance d’un tel succès historique, sur la façon dont la saga est devenue un phénomène, retraçant un historique qui nous mène jusqu’à la sortie récente de ROGUE ONE – A STAR WARS STORY de Gareth Edwards (et cie).

La bande-annonce de ROGUE ONE – A STAR WARS STORY

Image de prévisualisation YouTube

Maintenant que l’état des lieux est fait, on vous laisse cliquer sur le lien ci-dessous pour profiter de ce CAPTURE MAG – LE PODCAST : ÉPISODE 15 !

CAPTURE MAG – LE PODCAST : ÉPISODE 15 EN VERSION MP3

Abonnez vous au Podcast via flux RSS ICI ou iTunes
Remerciements éternels à David Oghia et Monsieur Smith, sans qui ce podcast n’aurait jamais existé !

8 Commentaires

  1. Bengal

    Ha un podcast dédié à Star Wars, ça faisait un moment que j’en rêvai…

    Concernant les jeux KOTOR cité par Rafik, je confirme qu’ils ont énormément contribué à l’expansion de cet univers et à combler une « frustration » de la prélogie. Avec des nouveaux personnages (dont Revan, devenu mythique parmi les fans), de nouvelles histoires et des nouveaux mondes, ça donne une idée de ce qu’aurait pu donner les préquelles si Lucas s’était affranchi des persos de la 1ère trilogie. Et je ne parle même pas d’un twist qui fait passer celui de L’Empire contre-attaque pour une querelle de famille.
    A mon sens, les développeurs avaient parfaitement compris comment rester fidèle à l’univers tout en proposant du neuf. Comme pour Tartakovsky, ils ont fait leur truc dans leur coin, la franchise n’a duré qu’un temps et leur contribution a été standardisé dans un nouveau jeu (The Old Republic) peu convaincant.

    Pour les amateurs anglophones, un fan s’est même amusé à faire sa propre trilogie KOTOR par des montages perso, et le résultat est surprenant :
    https://www.youtube.com/watch?v=WUGYWiy-qKc

    En tous cas merci pour ces nouveaux podcasts, ça fait plaisir.

  2. énorme podcast comme d’habitude. Un épisode spécial peter jackson serait énorme! ( meme si l actualité ne si prête pas)

  3. Tom Selleck

    Pour répondre à deux trois choses évoquées dans le podcast, qui peuvent infirmer ou confirmer certains de vos avis, j’avais un peu moins de 10 ans quand la prélogie est sortie. J’ai vu les 3 épisodes au cinéma. Aujourd’hui, j’en garde très peu de souvenirs.
    Évidemment j’ai eu des stickers et des jouets Anakin et Jar-jar, mais, même si je fais des efforts, je n’en dégage aucune nostalgie, ni plaisir car je n’ai honnêtement plus de traces de ça en mémoire. Pourquoi ? Déjà parce que je me suis très vite rendu compte que la prélogie était merdique, même enfant (ça je m’en rappelle) car j’avais vu à peu près au même âge la trilogie originale (que j’avais aimé). Ensuite, et c’est le plus gros morceau, parce que MON STAR WARS c’était LE SEIGNEUR DES ANNEAUX. J’ai été un dingue du Seigneur des Anneaux, j’ai écouté la musique en boucle pendant 10 ans et regardé les DVD des centaines de fois. Donc la prélogie, à côté de ça, est passée inaperçue. Troisièmement, tous les gamins et moi y compris étions plongés dans les romans de Harry Potter, et dans les films à la même époque ! Harry Potter m’a suivi de 10 à 20 ans pratiquement. Alors même si aujourd’hui je suis beaucoup plus sévère et critique sur les adaptations au cinéma du sorcier, et même les livres, il ne faut pas oublier l’impact qu’a eu ce phénomène sur ma génération. Donc la prélogique face au Seigneur des Anneaux et Harry Potter, elle peut aller se coucher !

    Ensuite, je fais partie des gens (fous?) qui attendent votre avis pour aller voir des trucs au ciné, et après le nociné et ça, je n’irai pas voir Rogue One. (En même temps j’en ai un peu rien à faire)

    Merci à vous, podcast très intéressant (on regrettera juste les débordements vulgaires de Stéphane et de Rafik, entre merde, sperme et sodomie).

    Bonsoir.

  4. Plouk

    Salut à tous,

    La musique avant la chronique d’Arnaud???

    Merci par avance d’éclairer mon ignorance.

  5. pipaleperuvien

    Excellent Podcast, as usual, mais cela reste toujours important de le préciser.

    Le début m’a un peu perturbé car je ne voyais pas trop l’intérêt de l’introduction de Arnaud sur le livre de Biskind jusqu’à ce que vous démontriez la façon (erronée) dont Star Wars a été jugée responsable de la mort d’un cinéma (auteur) au profit d’un autre (blockbuster). Comme la majorité de l’équipe je suis un fan de la première heure de cette saga et même si le terme me semble un peu fort 😉 je juge le numéro 7 comme un fameux étron. Je suis d’ailleurs assez peu étonné de la façon dont Stéphane a accueilli Rogue One que je trouve également très ennuyeux et pour être plus franc presque aussi mauvais que le 7. Cela aurait été interessant que vous parliez un peu plus de l’utilisation des CGI pour « ramener à la vie » deux personnages et acteurs de la trilogie d’origine (dont un qui nous a quitté hier) et de l’implication de ce retour dans les possibles films à venir. J’aurais également aimé que vous parliez un peu des choix créatifs à l’origine de tant de personnages asiatiques dans ce nouveau film. Quand je parle de ces personnages, ce qui me gêne ce n’est pas qu’ils soient asiatiques, mais que culturellement cela influence à ce point la caractérisation de leur personnage. En clair, il y a un peu d’asie dans un univers dont à aucun moment on ne le devine terrien.

    • Stéphane MOÏSSAKIS

      Merci pipaleperuvien

      Petite précision : nous avons enregistré ce podcast le jour de la sortie de Rogue One, et avec David Oghia, nous étions les deux seuls à l’avoir vu. Comme Julien n’était pas au courant de la présence de Moff Tarkin et de la princesse Leïa, je ne voulais pas le spoiler à l’antenne pour lui (je le précise d’ailleurs pendant l’émission), sinon j’en aurais évidemment parlé, vu que c’est à mon sens l’aspect le plus intéressant de ce nouveau film.

  6. Jeeb

    Hello,

    A la fin du podcast vous recommandez la lecture de deux bouquins sur la production de Star Wars.

    Quelles en ont les références SVP ? Merci.

Laissez un commentaire