CAPTURE MAG – LE PODCAST : ÉPISODE 12

Vendredi 26 juin 2015. L’équipe de CAPTURE MAG s’est réunit pour parler de deux cinémas différents mais complémentaires, ceux de Pixar et de Tsui Hark, à l’occasion des sorties en salles de VICE VERSA et LA BATAILLE DE LA MONTAGNE DU TIGRE.

Une fois n’est pas coutume, et pour rendre hommage au regretté James Horner, ce 12ème épisode de CAPTURE MAG – LE PODCAST débute par le thème primesautier et chatoyant de COMMANDO ! Rien de mieux pour se mettre dans l’ambiance !

LES NEWS

Julien Dupuy évoque ce qui restera probablement la dernière interview de James Horner, accordée au magazine anglais Empire et dans laquelle compositeur disparu revient sur la conception de la musique d’AVATAR – en rappelant que la Fox ne misait pas vraiment sur le film de James Cameron à l’époque de la sortie !
Arnaud Bordas parle de WILD CITY, le nouveau film de Ringo Lam, qui n’avait pas tourné de long-métrage depuis IN HELL en 2003.
Stéphane Moïssakis revient sur A DEADLY ADOPTION, l’étrange comédie – qui n’en est pas une – interprétée par Will Ferrell et Kristen Wiig et produite pour le compte de la chaine américaine Lifetime.
Enfin, Rafik Djoumi annonce la sortie en Blu-Ray de quelques films catastrophes des années 70 chez l’éditeur Elephant Films : il s’agit de trois titres de la série des AIRPORT et l’idée derrière cette news est de signifier que ces films qui sont désormais édités par un distributeur indépendant ne sont justement plus considérés comme les blockbusters qu’ils ont été en leur temps.

PREMIER SUJET

VICE VERSA vient de sortir en salles et signe un superbe retour en forme pour le studio Pixar, qui avait accusé une baisse de régime ces dernières années, notamment après les sorties successives de CARS 2, REBELLE et MONSTRES ACADEMY. L’occasion était donc trop belle et nous avons décidé de revenir sur ce qui fait la force de Pixar, qui nous a donné des véritables chefs d’œuvres comme 1001 PATTES, TOY STORY 2, LES INDESTRUCTIBLES, WALL-E et on en passe…

SECOND SUJET

Puisque les gros blockbusters chinois de Tsui Hark continuent de sortir en France, il nous fallait revenir sur l’actualité du génial réalisateur de LA BATAILLE DE LA MONTAGNE DU TIGRE et de IL ÉTAIT UNE FOIS EN CHINE, afin d’évoquer son parcours certes chaotique, mais parsemé de films absolument dingues et uniques, que lui seul aurait pu tourner.

LES COUPS DE CŒUR

Rafik Djoumi a une minute – et c’est trop peu – pour vous convaincre de regarder SENSE 8, la série des Wachowski actuellement visible sur Netflix.
Stéphane Moïssakis revient sur la sortie en Blu-Ray du grand chef d’œuvre de Don Siegel, LES PROIES, un drame surpuissant dans lequel Clint Eastwood incarne un soldat de la guerre de Sécession un peu trop persuadé de ses charmes auprès de la gent féminine.
Arnaud Bordas revient une fois de plus sur la programmation de la Cinémathèque Française, qui va diffuser l’intégrale de la carrière de John Flynn, le réalisateur de ROLLING THUNDER et JUSTICE SAUVAGE, dans son antre durant tout le mois de juillet.
Enfin, Julien Dupuy vous parle de JUSTICE LEAGUE : GODS AND MONSTERS CHRONICLE, une petite série de court-métrages signés Bruce Timm.

LA BO

Actualité oblige, Misteur D et Rafik Djoumi reviennent sur la carrière de James Horner, en passant plusieurs extraits de ses meilleures bandes originales.

http://www.dailymotion.com/video/x2wgypc

Vous pouvez télécharger la version mp3 ici
Abonnez vous au Podcast via flux RSS ICI ou iTunes
Remerciements éternels à David Oghia et Monsieur Smith, sans qui ce podcast n’aurait jamais existé !

10 Commentaires

  1. Ah le numéro MADE IN HONG KONG des Cahiers, toute une époque, ah, ah, récemment j’ai même racheté sur le Net pour rien CINE KUNG FU de François et Max Armanet (chroniqué par Gans dans STARFIX si ma mémoire est bonne), c’était le bon temps !…

  2. jackmarcheur

    MErci les gars, en fait depuis quelques semaines que j’ai compris comment récuperer vos podcasts MP3, je vous ecoutes un petit bout tous les jours à la place de RTL ou France info, et je dois dire que c’est un vrai plaisir de vous entendre parler dans un telle ambiance joviale ! En plus sur des sujets divers et variés bateaux (genre les Wachos dans un précédent Podcast pour la sortie de Jupiter, du coup ça me donne envie de redonner une chance à Speed Racer que j’ai detesté, et Jupiter pour lequel je n’ai entendu que du mal !)

    J’ai eu le grand plaisir d’entendre la voix « suave » selon lui même, de Jerome Waïbonn que je lis depuis quelques années sur son site Forgottensilver.

    Bref l’impression de retrouver des potes à chaque écoute.

    Le seul dommage c’est de ne pas pouvoir participer à la discussion… héhé !!

    Mille merci encore les gars pour votre generosité !

  3. Christian

    Stéphane a raison, c’est pas CE morceau d’ALIENS qui a été utilisé dans DIE HARD, mais le suivant (dans l’édition Varèse)

  4. Seb le Babe

    Ben dis donc, j’ai trouvé Raffik bien timide sur sense8 !
    J’espère que vous reviendrez dessus en détail.

  5. Bon j ‘ ai beaucoup aimé , merci pour la demi heure consacré à Horner , qui au final était le Zimmer des années 90 , tous le monde à oublié le score de Deep impact , l ‘ Armageddon – like de Mimi Leder ? , par contre la punchline , je cite <> , bonne vacances

  6. Mentine

    Salut les Captures’,

    Très bonne émission!

    Comme tout le mon de j’avais acheté la BO de Titanic (sur K7) à sa sortie, mais assez déçue par les choeurs numériques.
    Sur Pixar, l’émission « Hors Série – Dans le film » a invité Hervé Aubron pour parler de son livre « Génie de Pixar ». Il y mène une thèse sur le studio où finallement les machines sont au pouvoir, ce qui se traduit dans chacun de leurs films. Une façon dès Toy Story de se désolidariser de l’humain pour faire parler les objets, anthropomorphe ou pas, jusqu’à faire de l’humanité des larves d’assistés (Wall E). Du coup ça rejoint un peu la thèse de Julien qui pense que Pixar n’est pas un révélateur de talents … humains … mais d’avantage de machines … ?

    http://www.hors-serie.net/Dans-Le-Film/2015-07-18/Genie-de-Pixar–id101

    Et sinon pareil que Seb le Babe, j’attends un retour plus complet sur Sense8. 🙂

    Be seeing you,
    Mentine

  7. Les chœurs tirée du Fairlight CMI , font tous le charme du morceaux au contraire ,si cela avait étez de « vrai voix  » humaines , je n ‘ en voit pas trop l ‘intérêt , aussi épique soit il .Quand au caractère purement machininique de PIXAR cela est une évidence , non ?

  8. runningman

    Il est important de noter, selon moi, que Planes n’est pas un film des studios Pixar, et bien un anime des studios Disney, même si il y a bien une participation au scénario de John Laceeter et évidemment une reprise du style graphique des fims Cars.

  9. I My name is

    Très bon podcast comme d’habitude…

    Ça ne vous manque pas d’ailleurs ? Ça a l’air de vous éclater de les faire et votre bonne humeur est contagieuse ! En tout cas ça doit manquer à beaucoup de lecteurs/auditeurs 😉

    On espère vous revoir très bientôt, bonne année encore à l’équipe.

  10. Kojak

    Vos débats sur le cinéma sont intéressants, mais pitié, arrêtez tout de suite de parler de musique de films.

    C’est un festival de réflexions beaufs (notamment sur la prétendue homosexualité non déclarée de James Horner ?!), méprisantes et d’une ignorance crasse sur un compositeur alors décédé seulement un semaine auparavant…

    Consternant. Le chroniqueur qui tente d’établir sa biographie au milieu des ricanements a bien du mérite.

Laissez un commentaire