On ne va pas prétendre que le premier KANE & LYNCH était un grand jeu, notamment à cause d’une maniabilité plutôt délicate et d’une réalisation quelconque, et ce malgré les illustres influences affichées par les développeurs, grands fans de Michael Mann devant l’éternel. Il faut cependant reconnaître au titre de...