UNE MESSE POUR DRACULA

Alors que l’ouverture des portes de l’E3 approche à grands pas, certains éditeurs dégainent déjà la grosse artillerie. Comme l’année passée, c’est Konami qui ouvre le tir avec une pré-conférence d’une demi-heure diffusée ce 6 Juin.

On ne s’attendait pas forcément à ce que cet événement, qui prenait la forme d’une vidéo pré-enregistrée, soit rempli d’annonces fracassantes, pas de déception au rendez-vous donc. On avait espéré la présence du nouveau trailer de MGSV dont Kojima faisait la retape sur Twitter depuis quelques jours, mais la seule annonce concernant le titre aura été la confirmation que la voix de Snake/Big Boss (ainsi que sa motion capture), sera désormais assurée par Jack Bauer himself, j’ai nommé Kiefer Sutherland. On pourra être triste pour David Hayter, la voix anglaise historique de Snake, mais on reste curieux de découvrir ce que la présence d’un acteur d’envergure peut apporter pour l’interprétation du personnage. Pour la bande-annonce, il faudra attendre la semaine prochaine puisqu’elle devrait être diffusée pendant le salon (à une des conférences constructeurs?).

Image de prévisualisation YouTube

Une large partie aura également été consacrée à PES 2014, mais les jeux de foot n’étant pas forcément notre came, on considérera donc que le gros morceau de cette conférence aura été la présentation dédiée à LORDS OF SHADOW 2. Suite du relaunch de la franchise sorti en 2010, le titre des espagnols de Mercury Steam aura été doublement à l’honneur, puisqu’en plus d’une longue bande-annonce de 6 minutes, on aura également pu avoir un réel aperçu du gameplay. Si la première cherche avant tout à mettre l’accent sur un récit qui se veut de toute évidence épique, ton solennel et musique dramatique à l’appui, la seconde est plus intéressante, en ce qu’elle révèle un jeu qui se veut plus ambitieux que son aîné. Finie donc la linéarité et les caméras fixes, LORDS OF SHADOW 2 devrait mettre plus l’emphase sur l’exploration en permettant au joueur d’aller où il le souhaite dans les zones de jeu et de contrôler lui-même la caméra. Plutôt une bonne chose, le côté restrictif étant un des gros défauts du premier opus et une telle optique annonçant potentiellement un retour à la formule « Metroidvania » qui aura longtemps fait le sel de la série. Le système de combat a lui aussi été revu à la hausse, Dracula (puisque c’est désormais lui qu’on incarne, conformément aux événements du final de LORDS OF SHADOW) disposant de plusieurs armes avec lesquelles il devra affaiblir ses ennemis avant de pouvoir s’en défaire. Espérons alors que la palette de coups des antagonistes sera un peu plus variée qu’auparavant afin d’offrir une réelle profondeur. Pour le reste, Robert Carlyle et Patrick Stewart sont de retour au casting vocal, le jeu marquera la conclusion de la saga des LORDS OF SHADOW, et le bestiaire, un des points forts du premier, semble lui aussi répondre à l’appel. Sur le papier, LORDS OF SHADOW 2 semble donc disposer de pas mal d’atouts pour surpasser son prédécesseur, l’équipe de développement semblant s’être attaché à corriger les problèmes de leur précédent essai. À vérifier sur pièces dès cet hiver.

Pas encore de commentaire

Laissez un commentaire