NOIRE DÉSIR

Ceux qui nous suivent depuis le début connaissent notre obsession pour le travail effectué par Rockstar. Au delà de la capacité du studio à populariser des genres cinématographiques majeurs tombés en désuétude (…au cinéma !), au delà des bonds technologiques effectués par GTA IV et RED DEAD REDEMPTION, au delà de leur écriture scénaristique particulièrement impressionnante, y compris selon les standards cinématographiques, c’est bien dans leur capacité à fondre la narration au sein du gameplay qu’ils parviennent à faire évoluer la notion d’implication et d’immersion au sein du jeu vidéo. Et L.A. NOIRE ne semble pas déroger à la règle.

On profite de quelques nouvelles images (à voir en cliquant sur la galerie ci-dessous) pour rappeler que L.A. NOIRE est probablement le plus gros défi de l’année vidéoludique 2011, comme le fut d’ailleurs RED DEAD REDEMPTION en 2010. D’une part, par le genre abordé, à savoir le film noir, qui n’a pas vraiment connu de digne représentant dans le jeu vidéo, du moins dans les deux dernières générations de consoles, et il s’agit donc d’intéresser les joueurs à un univers qui ne leur est pas forcément familier. D’autre part, car même s’il se présente comme un jeu « bac à sable » dans la lignée de GTA, L.A. NOIRE joue encore plus spécifiquement la carte de l’ambiance et du roleplay, ce qui peut s’avérer contraignant dans un monde ouvert, en tout cas pour les joueurs plus habitués à écraser des mémés et à faire péter des hélicoptères contre des buildings. Sans l’esprit « punk » de GTA, ni même la logique contestataire et l’attitude « seul contre tous » du John Marston de RED DEAD REDEMPTION, L.A. NOIRE et son escouade de flics perspicaces et incorruptibles parviendront-t-ils à trouver leur public ? Il vaudrait mieux, car la rumeur parle là encore d’un budget dépassant allègrement les 100 millions de dollars. Un chiffre qui semble plausible, étant donné que le jeu est en développement par la Team Bondi depuis 2004, et qu’il a d’ailleurs été rattrapé par Rockstar en 2006, après l’abandon de la branche jeu vidéo de Sony. Sortie prévue pour le printemps prochain, sans date précise.

[nggallery id=1]

5 Commentaires

  1. David BERGEYRON

    Je trouve que Cole Phelps a un petit air de Robert Duvall.

    http://images.doctissimo.fr/cinema-television/photo/hd/7397496739/photographies-cinema-theatre/robert-duvall-11765648203.jpg

    En tout cas je sens que ce jeu va être ENORME et que le printemps va être une saison où je vais avoir du mal à dormir. Allez, promis, je l’achète sur XBOX 360 😉

  2. Thomas CAPPEAU

    Inch’Allah

  3. Caius

    Le meilleur polar auquel j’ai joué c’est Grim Fandango, les bars, la musique jazzy, la corruption, les champs de course. Mais c’est vrai que 98 ça commence à dater.

  4. Thomas CAPPEAU

    Carrément Caius, super ambiance. Et puis y’a Under a Killing Moon aussi, qui malgré sa full motion video dégueu (pas pour l’époque remarque), était super intense niveau ambiance.

  5. David Bergeyron

    Et le Manoir de Mortevielle sur Amstrad CPC 6128 aussi ^^

Laissez un commentaire