L’HEBDO DU PAD N°39

Les choses se tassent logiquement après un E3 extrêmement riche mais le monde du jeu vidéo ne s’arrête pas de tourner pour autant. Pour L’HEBDO DU PAD N°39, on a donc trouvé le moyen de vous causer METAL GEAR SOLID V, RISE OF THE TOMB RAIDER, DEUS EX : MANKIND DIVIDED ou SHENMUE III tout en s’intéressant aux revers de fortune que subissent différentes licences en vue, chacune sous sa forme particulière. Bonne lecture !

AVENTURIER À LA DERIVE

L’adaptation au cinéma d’UNCHARTED perd un troisième réalisateur. Après David O. Russell et Neil Burger, Seth Gordon (ARNAQUE À LA CARTE) quitte à son tour le projet. Raisons invoquées ? Différences créatrices évidemment, puisque Tom Rothman, nouveau boss de Sony, envisage le projet comme un film moins ambitieux et onéreux, plutôt dans la veine d’un RESIDENT EVIL que d’un INDIANA JONES. Voilà qui n’augure rien de bon, surtout pour qui se souvient des nombreux massacres perpétrés sur des franchises estampillées « pop culture » lorsque le même Rothman dirigeait la Fox durant les années 2000…

LES POINTS SUR LES I

La campagne Kickstarter de SHENMUE III n’en finit plus de susciter questions et débats, et c’est pourquoi Yu Suzuki a décidé de prendre la parole pour dissiper les doutes et clarifier les choses. S’il confirme l’implication de Sony et Shibuya Productions dans le projet, Suzuki précise que les deux sociétés apportent avant tout leur concours pour la production et le marketing (ainsi que l’édition pour Sony), ce qui permet à l’équipe de développement d’utiliser une plus grande part de l’argent récolté. Suzuki tient également à rassurer sur le fait que tout l’argent en question va à son équipe et que ses deux partenaires n’en touchent pas un centime. Le message se termine par un rappel de l’objectif additionnel à 10 millions, qui permettrait de concevoir un jeu totalement en monde ouvert. À l’heure où nous écrivons ces lignes, la campagne a quasiment atteint les 3 650 000 dollars récoltés, et il reste encore 21 jours pour faire son offrande au projet.

LA CHAUVE SOURIS FAIT GRISE MINE

Si les joueurs consoles peuvent profiter de BATMAN : ARKHAM KNIGHT depuis quelques jours, les joueurs PC ont en revanche de quoi tirer la tronche. Confié à un développeur externe, le portage du jeu sur ordinateur accuse en effet de sévères lacunes, entre déficiences techniques et performances insatisfaisantes, même sur des bécanes de compétition. Nombre d’acheteurs Steam ont ainsi profité de la nouvelle politique de remboursement du service et la situation s’est aggravée au point que Warner Bros a pris la décision de retirer purement et simplement ce portage de la vente, en dur comme en dématérialisé, en attendant de pouvoir résoudre le problème. Souhaitons aux acheteurs du jeu que celle-ci ne se fasse pas trop attendre.

DÉMARRAGE SANS TROMBE

Décidément, c’est la saison des miracles chez Sony. Voici que nous arrive enfin la version PS+ de DRIVE CLUB, promise pour la sortie du jeu. Un petit cadeau qui n’aura donc eu « que » 8 mois de retard, et dont le lancement a été l’occasion d’un nouveau loupé, puisque le jeu a été mis à disposition un jour trop tôt avant d’être retiré du store en raison du report de la mise en ligne des serveurs, qui n’étaient « pas prêts ». On ne sait pas s’il reste beaucoup de joueurs intéressés par cette version mais au moins bénéficieront-ils des nombreuses améliorations apportées au jeu complet depuis son lancement non moins chaotique.

VAMPYR, VOUS AVEZ DIT VAMPYR ?

Annoncé en début d’année, VAMPYR, le prochain jeu signé Dontnod (qui s’offre actuellement une belle hype avec LIFE IS STRANGE) dévoile un premier teaser. Entièrement à base de concept-arts, celui-ci promet un jeu atmosphérique dans lequel les choix, notamment celui des proies humaines que devra dévorer le héros pour survivre, tiendront une place prépondérante. Rappelons que ce RPG conçu sur le moteur Unreal Engine 4 prend place dans un Londres d’après-guerre ravagé par la grippe espagnole et les vampires qui y pullulent.

Image de prévisualisation YouTube

SERPENT SURPRISE

L’E3 est terminé et plusieurs éditeurs mettent désormais en ligne les démos de gameplay présentes sur le salon. À commencer par Konami qui se fend d’une nouvelle démonstration de 40 minutes pour METAL GEAR SOLID V : THE PHANTOM PAIN. En plus d’illustrer encore une fois la variété des approches possibles, on peut y découvrir l’étendue de la customisation à différents niveaux ainsi que les apports au gameplay de deux des compagnons qui peuvent se joindre à nous en mission, le chien D-Dog et le mecha D-Walker. Le tout annonce encore un jeu extrêmement riche qui va faire renoncer votre serviteur à toute forme de vie sociale. Notez au passage le joli pied de nez final aux évènements récents.

Image de prévisualisation YouTube

L’AVENTURIÈRE

Après une séquence assez scriptée montrée durant la conférence Microsoft, RISE OF THE TOMB RAIDER montre un peu plus de gameplay traditionnel. Certes, la formule mise en place par le précédent volet ne semble pas changer fondamentalement, mais Lara y affiche quelques nouveaux mouvements et le décor gagne en verticalité, ce qui laisse présager d’une plus grande marge d’approche de l’action. Crafting et survie restent pour leur part deux des mamelles principales du gameplay, d’autant que la nature veut également la peau de Lara comme en témoigne l’affrontement final avec un bestiau plutôt remonté.

Image de prévisualisation YouTube

KATANA PLUS, T’EN AS ENCORE !

Remake d’un petit classique du FPS des années 90, SHADOW WARRIOR se voit doté d’une suite qui se présente à nous en une quinzaine de minutes. Toujours prompt à dégainer une punchline bien grasse, le héros Lo Wang revient exterminer du démon par paquet de douze. Ambiance over the top assumée (ces animations de rechargement), combat au corps à corps plus développé que la moyenne du genre et gore à foison : tout cela ressemble fort au précédent volet mais le rajout d’un mode co-op devrait permettre de bonnes barres de rire à plusieurs.

Image de prévisualisation YouTube

TECHNO-THRILLER

Après une première bande-annonce – dite de gameplay – décevante, DEUS EX : MANKIND DIVIDED corrige le tir avec une longue démonstration de 25 minutes. Optant pour une focalisation sur la furtivité, celle-ci tend à démontrer qu’il devrait bien être possible de finir le jeu sans tuer personne comme le clament les développeurs et nous donne également un aperçu des nouveaux gadgets à disposition d’Adam Jensen, ainsi que des multiples chemins qu’il sera possible d’emprunter. Plutôt rassurant quant au potentiel du jeu, mais les allergiques aux spoilers seront bien inspirés d’arrêter le visionnage avant la fin, le sort d’un personnage secondaire étant dévoilé dans la vidéo.

Image de prévisualisation YouTube

1 Commentaire

  1. Fest

    « Katana plus, t’en as encore ! »

    9/10

Laissez un commentaire