L’HEBDO DU PAD N°30

Cette semaine dans L’HEBDO DU PAD, 30ème édition, on espère se fritter avec un monstre mythique, on dégomme du pixel, on attend le retour de licences cultes, on se raconte des histoires qui font peur et on se paie une soirée diapos avec Lara Croft. Chouette programme non ?

PREDATOR PART AU KOMBAT

Voilà une rumeur bien croustillante pour les fans du film PREDATOR que nous sommes : il se pourrait bien que MORTAL KOMBAT X accueille deux vedettes de luxe, avec le Predator himself et Dillon, le personnage interprété par Carl Weathers. Ce dernier aurait ainsi prêté son effigie au jeu, et les deux personnages feraient partie d’un pack de DLC prévu pour juin, soit deux mois après la sortie du jeu. Warner s’est refusé à commenter, mais sachant que le précédent opus avait incorporé Freddy Krueger (la version de 2010, qui appartient à Warner il est vrai, par le biais de New Line), on ne serait pas surpris qu’il y ait un fond de vérité là-dedans. On croise très fort les doigts pour une « fatalité » basée sur le bras de fer le plus célèbre de l’histoire du cinéma !

APOCALYPSE AGAIN

Cela devient une tradition : voici la version remasterisée de la semaine ! Notre nouvel arrivant est DARKSIDERS 2 : DEFINITIVE EDITION, révélé par un listing Amazon avant d’être confirmé par Nordic Games, actuel détenteur de la licence. Aucun détail concret pour le moment, mais on imagine sans peine que cette version proposera des graphismes rehaussés, tous les DLC et on en passe. Il s’agit probablement pour l’éditeur de tâter le terrain en vue d’un troisième épisode, mais la démarche nous semble hasardeuse, compte tenu de l’accueil franchement tiède de cette suite (voir notre critique d’époque). Un pack incluant également le premier volet serait sans doute une proposition plus alléchante.

DÉVELOPPEMENT FANTÔME

Depuis son annonce au dernier E3, nous restions sans nouvelles du reboot de PHANTOM DUST destiné à la Xbox One. Celles qui nous parviennent aujourd’hui ne sont guère rassurantes. Darkside Games, studio en charge du jeu, s’en est vu retirer le développement par Microsoft et a fermé ses portes dans la foulée en licenciant 50 personnes. Dur pour cette petite équipe qui voyait là son premier gros projet après des années d’assistanat sur les productions des autres. De son côté, Microsoft assure que le projet n’est pas enterré, mais on peut logiquement s’attendre à ne pas le voir débarquer avant un bail.

FRANCHISES À VENDRE

Un an après avoir lancé « The Collective », son programme de développement basé sur le financement participatif, l’éditeur Square Enix ouvre ses archives. Les développeurs intéressés sont désormais en mesure de soumettre des pitchs pour des jeux basés sur d’anciennes franchises Eidos. Premières IP disponibles : ANACHRONOX, GEX et FEAR EFFECT, toutes susceptibles de se voir rebootées sous l’impulsion de jeunes développeurs ambitieux. Si l’on ne court pas forcément après un retour d’une énième mascotte de seconde zone des années 90, la résurrection de FEAR EFFECT pourrait être intéressante, les deux jeux d’origines ayant pas mal contribué à défricher le terrain du jeu à ambition cinématographique en vogue aujourd’hui. Affaire à suivre…

BOULES EN 3D

Les jeux sous licence DRAGON BALL Z tendent à se suivre et à se ressembler, au point qu’il est devenu difficile de s’y intéresser. La donne pourrait cependant changer avec DRAGON BALL EXTREME BUTODEN, tout juste annoncé sur 3DS pour cette année. Il s’agira bien sûr encore d’un jeu de baston mais cette fois-ci, c’est Arc System Works qui est derrière les fourneaux. Le pédigrée du développeur en matière de castagne 2D (les licences GUILTY GEAR et BLAZBLUE en tête) permet donc d’attendre un titre au dessus du tout venant habituel. Avec 100 personnages jouables annoncés, on peut déjà être au moins assurés qu’il y aura de quoi faire !

SAFARI PHOTO

Après les premières infos concrètes de la semaine dernière, voici que des photos haute résolution de RISE OF THE TOMB RAIDER font leur apparition sur la toile. On y découvre que l’ennemi numéro un de Lara dans ce nouvel opus semble bel et bien être la nature, les environnements gelés tenant une place prépondérante et s’accompagnant de séquences d’escalade périlleuse et de quelques grosses bestioles peu amicales. Et s’il faut toujours se méfier des images fixes, Crystal Dynamics semble également bien parti pour tirer le meilleur de la Xbox One, l’incorporation de vastes environnements ne semblant pas se faire au détriment de la qualité graphique du titre.

BASTON FANTAISISTE

Sur PSP,  DISSIDIA FINAL FANTASY et sa suite avaient su faire leur trou en proposant une approche originale de la baston en « un contre un ». La série s’apprête à effectuer un retour avec un nouvel épisode développé spécifiquement pour l’arcade. Comme précédemment, des héros issus de divers titres de la licence se mettront joyeusement sur la gueule dans des joutes qui se dérouleront désormais en « trois contre trois ». L’idée peut donner un résultat potentiellement aussi fun que bordélique. Pas de sortie hors Japon prévue pour le moment, mais on mise un kopeck sur un éventuel portage PS4/PS Vita.

Image de prévisualisation YouTube

LES HÉROS DU PIXEL

Il nous avait déjà tapé dans l’œil lors de sa présentation à l’E3 et ce nouveau trailer ne fait rien pour arranger les choses ! Nouveau titre du très en vue studio Roll7 (OLLIOLLI), NOT A HERO s’annonce comme un pur concentré d’action rendant hommage à toute une frange du cinéma qu’on aime. Son pitch s’avérant en prime des plus barrés (quel autre jeu nous demande d’incarner un manager de campagne politique, chargé par un lapin du futur se présentant à la mairie de sortir les flingues pour convaincre des votants récalcitrants, hein ?), on attend impatiemment sa sortie, désormais fixée au 7 mai sur PC  (puis plus tard dans l’année sur PS4 et PS Vita).

Image de prévisualisation YouTube

HISTOIRES DE SANG

Vous reprendrez bien une petite vidéo de BLOODBORNE histoire de clore cette semaine dans la joie et la bonne humeur ? Cette fois-ci, c’est l’intrigue du jeu de From Software qui est à l’honneur, la vidéo s’intéressant particulièrement à la ville de Yharnam, ses secrets, les personnages qui la peuplent et le protagoniste, apparemment en quête d’une humanité perdue. Prometteur, même s’il est probable que la narration suive le modèle adopté jusque-là par les titres DEMON SOULS et DARK SOULS, en demandant au joueur de beaucoup reconstituer de lui-même. Ce qui, en ces temps de jeux bardés de cinématique, ne pourrait pas faire de mal.

Image de prévisualisation YouTube

Pas encore de commentaire

Laissez un commentaire