L’HEBDO DU PAD N°21

Cette semaine, L’HEBDO DU PAD s’offre une édition spéciale pour revenir en long en large et en travers sur les deux gros évènements de ce week-end, les « Game Awards » et le « Playstation Experience ». Ça valait le coup d’attendre lundi !

Il faisait bon être amateur de jeux vidéo ce week-end. Les deux évènements auront en effet donné lieu à une déferlante d’annonces nous donnant l’impression de vivre un mini E3 avant Noël, le « bullshit corporate » en moins. Dans un cas comme dans l’autre, la tendance aura été avant tout à la célébration du jeu (et pas seulement du genre à gros budget), des joueurs et de ceux qui les font. Toujours perfectibles mais en nette progression par rapport aux éditions précédentes, les Game Awards se sont judicieusement focalisés sur les créateurs plutôt que sur des stars invités, se fendant notamment d’un bel hommage aux deux légendes que sont Roberta et Ken Williams. De son côté, Sony a su profiter du fait que le Playstation Experience se destine avant tout aux fans pour mettre de côté ce qui plombe habituellement leurs conférences et faire une quantité astronomique d’annonces, au point qu’il sera impossible de toutes les lister ici. On retiendra ceci dit que la Vita aura pour une fois été bien mise en avant et que Square-Enix aura bien trollé tout le monde en faisant croire à un remake de FINAL FANTASY VII avant d’annoncer un bête portage de la version Steam. Merci les gars, fallait pas vous sentir obligés…

Sans plus attendre donc, voici un tour d’horizon aussi exhaustif que possible de ce qu’il faut retenir de ce week-end vidéoludique d’exception.

UNCHARTED 4 : A THIEF’S END

Le blockbuster exclusif le plus attendu de la PS4 s’est payé une place d’honneur en ouvrant la conférence avec quinze minutes de gameplay. Et si la partie plates-formes du jeu semble un peu trop familière, les gunfights semblent eux bénéficier de l’expérience de THE LAST OF US pour proposer une expérience bien plus dynamique, où conflit ouvert et infiltration s’entremêlent bien plus organiquement qu’auparavant et où la verticalité joue un rôle encore plus poussée. Et encore ne s’agit-il là que d’une phase de gameplay normale ! L’attente va être longue.

Image de prévisualisation YouTube

METAL GEAR ONLINE

En plus des fonctionnalités relatives à la Mother Base, METAL GEAR SOLID V : THE PHANTOM PAIN aura droit à son mode multi dédié. Confiée aux bons soins de la branche de Los Angeles de Kojima Productions, cette troisième mouture de METAL GEAR ONLINE devrait mettre l’accent sur le travail d’équipe (le sous-titre de « Tactical Team Operations » en témoigne). L’esprit iconoclaste de la série sera aussi du voyage, que ce soit dans l’utilisation d’une mignonne peluche comme distraction ou dans le selfie qui conclut la bande-annonce.

Image de prévisualisation YouTube

THE LEGEND OF ZELDA WII U

Assurée par Shigeru Miyamoto et Eiji Aonuma eux-mêmes, cette deuxième présentation du futur ZELDA de la Wii U mettait l’emphase, comme à l’E3, sur l’optique en monde ouvert, avec cette fois-ci une démonstration plus probante de l’immensité de la plaine d’Hyrule. On peut également y découvrir l’incontournable Epona, dont l’IA devrait cette fois ci permettre des comportements plus réalistes et donc une maniabilité moins contraignante pour les combats. L’attente reste donc immense jusqu’à la sortie, confirmée pour 2015. On apprend d’ailleurs au passage que le STARFOX chapeauté par Miyamoto sortira également l’an prochain, à priori avant ZELDA.

Image de prévisualisation YouTube

NO MAN’S SKY

Coup double pour le jeu indé le plus en vue du moment, qui aura réussi la belle opération de placer une vidéo différente dans les deux évènements.

Image de prévisualisation YouTube

Plutôt bien joué pour un jeu développé par une si petite équipe, même si on imagine que la pression sur leurs épaules est d’autant plus forte. La promesse du jeu reste en tout cas toujours immense et si elle est tenue, nous pourrions bien avoir affaire à un titre du genre capable de vous définir une génération.

Image de prévisualisation YouTube

STREET FIGHTER V

L’impact de l’annonce aura été amoindri par un leak survenu la veille mais l’arrivée d’un nouveau STREET FIGHTER numéroté reste un évènement. Le style graphique de ce cinquième volet s’inscrit dans la lignée de son prédécesseur et l’on perçoit déjà quelques nouveautés au sein de la série, par exemple des stages dynamiques. Sony étant impliqué dans le développement avec Capcom, le jeu sera logiquement une exclusivité console pour PS4, mais le crossplay sera possible avec la version PC.

Image de prévisualisation YouTube

A noter qu’un portage current-gen d’ULTRA STREET FIGHTER IV, dernière mouture en date du précédent, débarquera aussi en première exclusivité sur PS4 l’an prochain.

Image de prévisualisation YouTube

ADR1FT

Renvoyé de chez Microsoft pour l’avoir trop ouvert sur Twitter, Adam Orth exorcise son expérience malheureuse à travers ce jeu qui nous fait endosser la peau d’un astronaute à la dérive. Entièrement en vue à la première personne, il faudra collecter des ressources pour réparer le module de secours et espérer rentrer sur Terre. Une compatibilité avec l’Oculus Rift est prévue pour une immersion maximale. Vous avez dit GRAVITY ?

Image de prévisualisation YouTube

BATMAN : ARKHAM KNIGHT

Double présence pour le Dark Knight à la keynote Sony puisque deux vidéos ont été dévoilées. La première conclue le triptyque consacré à l’infiltration d’Ace Chemicals en jouant la même partition alléchante que les deux précédentes.

Image de prévisualisation YouTube

Plus intrigante, la deuxième annonce, elle, le pack Scarecrow exclusif à la PS4, qui semble renvoyer, utilisation de la Batmobile incluse, aux passages hallucinatoires de BATMAN : ARKHAM ASYLUM dans lesquels un gigantesque Épouvantail à l’échelle de la ville malmenait le joueur. C’est encore loin juin ?

Image de prévisualisation YouTube

BLOODBORNE

Le titre de From Software a lui aussi eu l’honneur d’être présent aux deux évènements du week-end. Chez l’un, il montrait un combat coopératif contre un boss de plus en plus hargneux.

Image de prévisualisation YouTube

chez l’autre une nouveauté de taille : un donjon bonus généré de manière aléatoire. Architecture, placement des ennemis et pièges diffèreront ainsi selon les parties. Voilà un challenge qui promet d’être salé, même pour ceux qui auront retourné les précédents volets dans tous les sens.

Image de prévisualisation YouTube

GRIM FANDANGO REMASTERED

Tim Schafer était venu tel le Père Noël au PSX avec des cadeaux plein sa hotte. À commencer par une date de sortie fixée au 27 Janvier prochain pour GRIM FANDANGO REMASTERED, dont la bande annonce ci-dessous illustre brièvement le travail de remise à niveau. Outre un portage PS4/Vita pour BROKEN AGE, son dernier jeu en date, Tim aura surtout annoncé la mise en chantier d’une édition spéciale du légendaire DAY OF THE TENTACLE. Les amateurs de « point’n click » ont décidément de quoi se réjouir en ce moment.

Image de prévisualisation YouTube

YAKUZA 5

Miracle ! Alors qu’on croyait la cause perdue, le dernier volet PS3 only des YAKUZA sortira finalement chez nous en 2015 (en dématérialisé uniquement). On peut remercier Sony d’avoir lancé une campagne sur Twitter visant à demander aux fans quels jeux ils voudraient voir localisés et d’avoir fait le nécessaire ensuite. YAKUZA 4 et le spin-off YAKUZA : DEAD SOULS débarquant pour leur part sur le PSN, souhaitons que tout cela soit de bon augure pour le futur de la série en Occident.

Image de prévisualisation YouTube

TACOMA

Leur première production GONE HOME avait raflé moult récompenses et accolades l’an dernier, mais le studio Fullbright ne se repose pas sur ses lauriers et repart déjà au turbin. TACOMA n’a droit qu’à un bref teaser mais on devine déjà la volonté de créer une ambiance mystérieuse, et la base de transfert lunaire qui donne son titre au jeu n’est pas sans évoquer une certaine Rapture. Le jeu n’étant pas prévu avant 2016, le mystère va rester entier encore quelque temps.

Image de prévisualisation YouTube

KING’S QUEST

Retour au premier plan pour une série légendaire du « point’n click » et le studio qui lui a donné naissance. Le label Sierra récemment réactivé par Activision sortira à l’automne prochain ce revival des KING’S QUEST développé par le studio The Odd Gentlemen. On y incarnera à nouveau le roi Graham dans une série d’aventures qu’il raconte à sa fille Gwendolyn. Apparemment assez proche des jeux Telltale dans sa conception, l’orientation féérique du projet devrait lui permettre de marquer sa différence.

Image de prévisualisation YouTube

HUMAN ELEMENT

Premier jeu de Robotoki, studio fondé par Robert Bowling, ex-community manager d’Infinity Ward, HUMAN ELEMENT avait initialement été envisagé comme une exclu Ouya. On comprend que l’idée ait été abandonnée, la bande-annonce montrant un projet dont les ambitions dépassent largement les capacités de la console Android. Reste qu’il va en falloir un peu plus pour nous convaincre, ce FPS multi post apo semblant bouffer à tous les râteliers sans vraiment affirmer de personnalité propre.

Image de prévisualisation YouTube

CODE NAME S.T.E.A.M

Dévoilé lors du dernier E3, ce tactical RPG signé Intelligent Systems, et à destination de la 3DS, se rappelle à notre bon souvenir avec une nouvelle BA qui fixe la sortie au 13 Mars prochain. Assez proche d’un VALKYRIA CHRONICLES dans son gameplay, on y repoussera une invasion extraterrestre dans un univers steampunk, au sein d’une unité d’élite commandée par Abraham Lincoln. Si le style graphique ne convainc qu’à moitié, on peut faire confiance aux créateurs d’ADVANCE WARS pour ne pas se louper sur le terrain du gameplay.

Image de prévisualisation YouTube

WATTAM

Derrière ce titre étrange né de la contraction des termes tamil et japonais signifiant « faire une boucle » se cache le nouveau bébé de Keita Takahashi. De ce que l’on en sait, l’idée du jeu lui est venue alors qu’il se demandait ce qui se passerait si tous les jouets étaient vivants alors qu’il s’amusait avec son fils. Le titre devrait donc se baser sur l’idée de créer des liens. On ne vous cache pas que rien de tout ceci n’est vraiment perceptible dans cette bande-annonce plutôt elliptique, mais ce ne serait pas vraiment un jeu du créateur de KATAMARI DAMACY dans le cas contraire.

Image de prévisualisation YouTube

GODZILLA

Déjà évoqué en ces lignes, le jeu aux allures sympathiquement nanardesques de Bandai Namco dédié au roi des kaijus profite des Game Awards pour annoncer dans un même mouvement une version PS4 et une sortie sous nos latitudes prévue pour l’été prochain. Comme le jeu s’annonce plutôt rigolo malgré une technique à la ramasse, on peut s’en réjouir. Julien Dupuy a déjà posé sa précommande en tout cas.

Image de prévisualisation YouTube

SUPER TIME FORCE ULTRA

Déjà disponible depuis quelque temps sur consoles Xbox et PC, le run’n gun signé Capybara Games arrivera l’an prochain chez Sony, avec une guest star de luxe. Shuhei Yoshida, le débonnaire président de Sony Worldwide Studios, sera de la partie pour démastiquer du bad guy à coups de tweets ravageurs et de hashtags meurtriers. Un clin d’œil bien représentatif de l’esprit du jeu qui fait la part belle à l’humour entre deux écrans remplis d’explosions.

Image de prévisualisation YouTube

SEVERED

Ayant donné à la Vita un de ses meilleurs jeux avec le brillant GUACAMELEE, Drinkbox tente la passe de deux avec ce SEVERED exclusif à la portable de Sony. Joué à la première personne, SEVERED nous envoie explorer un vaste donjon à la recherche du bras perdu de son héroïne manchote. Optant pour un système de combat entièrement tactile à la façon d’un INFINITY BLADE, le jeu se distingue aussi par un style bien marqué dans la droite lignée de l’œuvre précédente du studio.

Image de prévisualisation YouTube

HAZELIGHT

Cas particulier ici puisqu’il s’agit moins d’annoncer un jeu que la formation d’un studio. Hazelight est fondé par Josef Fares, cinéaste suédois ayant fait une entrée remarquée dans le monde du jeu vidéo l’an dernier avec le touchant BROTHERS. La vidéo se consacre avant tout à exposer la philosophie de ce nouveau studio et de son créateur mais se conclue par un très bref teaser assez évocateur. Dixit Farès, le jeu en question sera une nouvelle IP très différente de BROTHERS, dans son cadre comme dans son style. On demande à voir.

Image de prévisualisation YouTube

DRAWN TO DEATH

On a beau apprécier David Jaffe, le papa de GOD OF WAR, cela fait un moment qu’il est difficile de s’enthousiasmer pour ses créations. DRAWN TO DEATH ne semble pas déroger à la règle puisqu’il s’inscrit dans le genre actuellement ultra-saturé du shoot multi joueur en arène. On mettra toutefois à l’actif du titre une esthétique originale basée sur les dessins d’un adolescent mais ce que l’on voit du jeu pour le moment ne nous transporte pas particulièrement.

Image de prévisualisation YouTube

THE ORDER 1886

Que THE ORDER 1886 soit la première grosse claque graphique de la PS4 relève à ce stade de la certitude, et ce n’est pas cette nouvelle vidéo qui dissipera ce sentiment. On aimerait pouvoir en dire autant du gameplay qui s’annonce quant à lui fermement campé en 2006. Le feeling des armes a certes l’air satisfaisant et le combat rapproché assure le spectacle, mais la comparaison directe avec UNCHARTED 4 au cours de la conférence ne joue pas vraiment en faveur du titre de Ready at Dawn.

Image de prévisualisation YouTube

WHAT REMAINS OF EDITH FINCH

Remarqué avec le conceptuel THE INFINITE SWAN (récemment ressorti sur PS4), le studio Giant Sparrow présentait un teaser très atmosphérique pour sa deuxième production. Aux dires des développeurs, le jeu se présentera comme une collection d’histoires courtes où l’on incarnera à tour de rôle différents membres d’une famille à plusieurs époques, chaque histoire se terminant par la mort du protagoniste. La proposition est intrigante et les références affichées par les concepteurs (Poe, Lovecraft, Borges ou Rod Serling) nous parlent, mais il faudra s’armer de patience puisque le jeu ne verra pas le jour avant 2016.

Image de prévisualisation YouTube

BEFORE

Connus pour GARRY’S MOD et RUST, les Anglais de Facepunch Studios présentaient leur prochain projet aux Game Awards. Vendu comme un survival préhistorique, BEFORE nous mettra à la tête d’une tribu d’hommes des cavernes avec à notre charge d’assurer sa survie par tous les moyens nécessaires, dans un monde ouvert peuplé de créatures féroces. Si les deux jeux ne semblent pas opter pour la même représentation, il sera intéressant de voir comment BEFORE se compare au WILD de Michel Ancel.

Image de prévisualisation YouTube

ENTER THE GUNGEON

Si vous vous dites « encore un titre indé en pixel art » en voyant cette bande-annonce, vous n’aurez pas tort, mais ENTER THE GUNGEON semble avoir du répondant. Mélangeant le « dungeon crawler » et le shoot en vue de dessus à l’ancienne, ce premier titre signé Dodge Roll joue la carte d’une action frénétique et se positionne comme une lettre d’amour aux armes dans le jeu vidéo, par le biais d’un arsenal aussi varié que délirant.

Image de prévisualisation YouTube

3 Commentaires

  1. demarreur

    La réaction des journalistes de GameKult pendant l’annoncedu FF7 sur PS4, ça vient tellement du fond du coeur :

    http://i.imgur.com/S315jC8.gif

  2. Matthieu GALLEY

    Je me suis posé la question d’intégrer ce GIF à l’article tellement il résume bien l’effet que provoque cette annonce ouais ^^

  3. John Shaft

    Hebdo bien copieux !

    Je prendrais un Zelda, Street Fighter et un Metal Gear siouplait ! 😀

    Hâte de voir du gameplay de StarFox aussi.

    Pour en revenir à SF5, je trouve bizarre d’en faire une exclu PS4 pour les consoles (la sortie PC est normale, les bornes d’arcades étant des PC sous Windows maintenant, le portage pour les PC domestiques est facile à faire) : les joueurs compétitifs de SF4 jouent majoritairement sur XBox 360 (le live de la 360 était meilleur que celui de la PS3 à la sortie de la première version notamment). Dans tout les cas, les compétitions se jouent sur cette machine. Du coup, à supposer que les joueurs de SF4 soient restés fidèles à MS, ça risque de gueuler un poil.

Laissez un commentaireRépondre à demarreur