CAPTURE MAG – LE PODCAST : QUI VEUT LA PEAU DES WACHOWSKI ?

CAPTURE MAG – LE PODCAST est déjà de retour ! Et oui, il nous semblait impossible de ne pas profiter de l’actualité pour évoquer la sortie de JUPITER – LE DESTIN DE L’UNIVERS, et pour revenir sur la carrière des auteurs de MATRIX ! Rendez-vous est donc pris pour le vendredi 13 février prochain à 21h (pétantes, hé hé !) afin de suivre en live notre neuvième épisode, spécialement dédié au cinéma de Lana et Andy Wachowski !

Leur carrière est la somme d’un reste d’une équation mal équilibrée propre au fonctionnement d’Hollywood. Ils sont – encore aujourd’hui – l’éventualité d’une anomalie qui n’a pas encore été éliminée dans ce qui est une harmonie systémique d’une précision financière hors normes. Au milieu des œuvres interchangeables de Marvel et des blockbusters de moins en moins racontés, des films comme SPEED RACER ou JUPITER – LE DESTIN DE L’UNIVERS ont-ils encore leur place dans les plannings marketing des gros studios et dans les salles de cinéma ? C’est la question qui nous anime, qui nous unit et qui nous conduit inexorablement à parler aujourd’hui du cinéma irrévocablement humain de Lana et Andy Wachowski.

De même, la bande-annonce ci-dessous (concoctée comme toujours par maître Cédric Fontana) devrait vous rappeler, si besoin était, la puissance d’évocation des images de la fratrie Wachowski. Et comme dirait l’autre : « Nom de Dieu de putain de bordel de saloperie de connard d’enculé de ta mère ! ».

De façon concordante, les règles pour nous suivre en live sont encore et toujours irrémédiablement les mêmes (lire ici) et vous pouvez donc nous retrouver directement dans la fenêtre ci-dessous. À noter que vous retrouverez également les rubriques habituelles, des news aux coups de cœur, en passant par la BO choisie par Rafik Djoumi !

http://www.dailymotion.com/video/x1jpwbm

40 Commentaires

  1. Xav

    Yeeeeeeaaaaahhh!!!

  2. John Shaft

    Pile durant la projo du Scorpion Rouge à la Cinémathèque, c’est pas sympa ça :/

  3. Je trouve dommage qu’au moment où il faille sauver l’originalité dans le cinéma hollywoodien, les Wacho sortent une œuvre bien moins aboutie et passionnante que leurs deux précédentes, transformant l’achat du ticket de cinéma pour Jupiter Ascending comme un acte avant tout militant.

    Avec un sujet pareil, je serai au rendez-vous pour cette émission !

  4. Oui le coup de l’acte militant vous nous l’avez fait une fois il me semble, c’était pour LA BELLE ET LA BETE de Gans, aïe, aïe, aïe…

  5. Moonchild

    Ah, la théorie du complot ! A mon avis, c’est un coup des services secrets des îles Vanuatu, épaulées par l’impressionnante logistique de l’Andorre, cela ne fait aucun doute à mon sens …

    Plus sérieusement, après avoir braqué la banque à trois reprises (Speed racer, Cloud Atlas et Jupiter ascending), mon intuition me dit que les studios n’ont pas forcément envie de se faire fourrer une quatrième fois … à moins que Lana ait gardé son attribut masculin et qu’il soit … oups je m’égare …

  6. Graindesable

    Revenir sur (le peut-être futur) échec de ce film ? OK.
    Mais si c’est pour nous sortir (encore et encore) que tout ça c’est de la faute à Marvel, ça va amha devenir lourd.

  7. ElG

    Tout le monde ne veut pas la peau des Wacho :

    http://www.movie-censorship.com/news.php?ID=8586

  8. Riqui

    Démarrer juste ensuite une série télé sur Netflix, on peut dire qu’il y a plus violent comme mise au ban.

    Pas de deuxième dossier ? Même un petit ?

  9. Moonchild

    Quand on aime, quand on s’aime, il faut se dire les choses et la vérité droit dans les yeux …
    En tant que mégalo assumé, je prends mon exemple : toutes les semaines, j’avoue mes infidélités à ma dulcinée (entre 6 et 8, ça dépend) et le nombre de soirées BUNGA-BUNGA auxquelles je participe (2 à 3) ; cette franchise me vaut le respect et l’amour de ma chère et tendre …

    Tout ceci est hors sujet me dirait vous, et bien non, cette petite parabole me permet, non pas d’affirmer mon soutien moral à DSK, mais plutôt de déclarer mon amour et mon respect pour les Wachowski, tout en leur disant la vérité : votre Jupiter c’est pas tip top mais je vous aime quand même.

    En espérant que le Podcast ne se résume pas à un concert de louanges, à une dénonciation des vilains studios qui ne pensent qu’à l’argent et aux franchises juteuses … ce serait bien qu’il y ait une voix discordante (ou plusieurs) clamant son désamour de ces cinéastes (même si c’est loin d’être mon cas).

  10. Graindesable

    Moonchild,

    Je le crains, le monologue à trois voix… vraiment. Et je le regrette un peu.

    • Moonchild

      On verra bien, soyons optimistes et faisons confiance aux petits gars de Capture pour faire preuve de discernement (pas comme sur le cas McTiernan, je me fais vieux, je radote, pardon, où sont mes cachtons ?).

      Une chose est sûre, les Wachowski sont (et ont été) une anomalie, un double iconoclaste au sein des majors (un peu comme Tim Burton à sa grande époque), des vrais braqueurs de banques au service de leur vision. Tant que ça rapporte (Matrix), ça roule, mais quand un grain de sable … (tu noteras que je te rends hommage l’air de rien, à plus).

      • Stéphane MOÏSSAKIS

        Les gars, puisque vous avez l’air au courant du contenu d’un podcast qui n’est pas encore enregistré, rassurez-moi, vous n’allez pas vous faire chier à l’écouter hein ?

        Vous n’allez pas perdre trois heures de votre temps avec des gens qui ont pris le parti de défendre les Wachowski non plus, de la même manière qu’ils ont pris effectivement le parti de défendre McTiernan ?

        Pour le discernement et la voix de la raison, pour le mec qui va s’élever au nom du débat et dire « non, je n’aime pas les Wachowski » juste pour vous faire plaisir, je vous propose d’aller lire le reste de la presse cinéma, vous allez vous régaler.

        J’en vois un chouette de monologue à deux là. Donc merci de critiquer après, plutôt que de vous gargariser avec des procès d’intention.

        • Moonchild

          Cher Stéphane, comme tu le sais, je vis sur la Lune, et le décalage temporel entre la Terre et le pays des Sélénites m’a déjà permis d’écouter l’émission, voilà pourquoi je me permets de critiquer avant …
          Blague à part, je fais juste part de mes craintes (légitimes ou non, on verra bien), jusqu’à présent j’ai toujours adhéré aux efforts des Wachowski, hélas beaucoup moins sur le dernier (bien que je sois partagé, cf ma réaction à l’article d’Arnaud Bordas).
          Tu devrais être moins chafouin et prendre cela avec plus de recul et d’humour, regarde je m’y suis mis et je t’assure cela me réussit très bien.
          Bien évidemment j’écouterai le podcast, 3, 4, 5 heures et plus encore …

  11. JLP

    Moi aussi je l’ai déja vu ce podcast, en guise de preuve je peux vous affirmer qu’il ne commence pas à l’heure annoncée et que Rafik prend la poudre d’escampette avant la fin. Je peux même vous dire qu’à un moment, Julien attrape une poignée de cacahouètes.
    Trop prévisibles, les gars de capture…

    • Riqui

      Tu veux dire que la seule inconnue sera la marque de bibine ou de booze sur la table ? :p

  12. ginger

    @Moonchild :

    pourquoi cette condescendance ? (et pourquoi ce petit air de « mais je ne vois pas de quoi vous parlez, rions un peu, que diable ?)

    • Moonchild

      A l’attention de mon Ginger préféré :  » De mon astre lunaire, jamais ne pendrai les Terriens de haut mais les verrai forcément de haut « , un peu de poésie dans ce monde de brutes …

  13. Graindesable

    Je sais que l’équipe aime bien les films de siège mais bon il ne faudrait quand même pas exagérer.
    Allocine lui donne plus que la moyenne dans les notes des critiques. Ce qui montre bien que le film n’est pas si démoli. Loin de la critique amerloque en tout cas.
    (Perso, il n’y aurait rien de plus douteux que l’accueil unanime positif ou négatif.)

    Le procès d’intention ? C’est vrai qu’il est vain mais si on (nous) propose de parler de la prochaine émission, on peut se baser sur les précédentes. (Et étrangement celle dont je me souviens le plus, c’est quand Y. Dahan était invité.)

    Petite précision : Je ne veux pas du débat à tout prix comme on nous le propose tous les jours dans les divers médias. Mais la simple éloge ne m’intéresse pas plus. Les Wachos sont loin d’être « incritiquables ».

  14. ginger

    « Je ne fais pas de procès d’intention » qu’ils disent.

    Franchement, vous savez déjà que les bénévoles du site admire le taf des Wachowski.

    Pourquoi, mais pourquoi, vous venez vous faire chier à écouter une émission qui risque d’en dire beaucoup de bien ?

  15. elzecchio

    Hep là, moi aussi j’ai des doléances !

    1/ j’aimerais que pendant le podcast Stéphane Moïssakis nous fasse la danse du ventre, histoire de donner à cette émission la petite touche orientale qui ira si bien avec la déco de mon salon.

    2/ si Arnaud Bordas pouvait se fendre d’un exposé sur le cinéma Ouzbek, ce serait bien aimable, parce que sans vouloir raconter ma vie, je lis en ce moment un ouvrage très intéressant sur la difficulté de transporter des caméras à travers le désert de Karakoum, et je pense que c’est un sujet intéressant pour vous.

    3) et enfin, il va sans dire que vous aurez à coeur de porter haut les couleurs de l’objectivité et du discernement en ne manquant pas d’insérer un petit « oui, mais… » après chaque tentative de louer le travail des Wachowski, qui m’ont beaucoup déçu ces derniers temps.

    Merci d’avance de pourvoir à ces menues exigences, il en va de ma satisfaction de consommateur.

  16. Fest

    J’ai pris mon pied devant JUPITER comme j’avais pris mon pied devant les précédents, et j’ai entendu les mêmes choses à la sortie que ce que j’avais entendu en sortant de SPEED RACER… Sachant que bizarrement aujourd’hui même certains critiques qui avaient chié sur ce dernier écrivent que c’est un chef d’oeuvre… Et donc je me dis attendons une dizaines d’années, je serai curieux de voir ce qu’on dira alors de JUPITER ASCENDING (et je pourrai peut-être me la péter)…

    Tout ce que je souhaite c’est que, en cumulant les recettes à l’international et les ventes de DVD/Blu-rays, le film se rentabilise comme JOHN CARTER a pu le faire.

  17. ginger

    Je suppléerais à @Elzecchio pour demander que l’invité soit un détracteur des Wachowski pioché au hasard dans les pages-jaunes.

    Merci bien.

  18. nicco

    Tenez, si vous vous voulez de la voix discordante je vous pose ça, c’est condescendant comme il faut, légèrement arriéré et ça assume au calme ne pas savoir de qui ils parlent (« Je n’avais vu aucun de leur film mais je vais vous en dire du mal pendant 15 minutes ») : http://www.franceculture.fr/emission-la-dispute-cinema-les-merveilles-d-alice-rohrwacher-et-jupiter-le-destin-de-l-univers-de-la

    Et ça fait environ 10 000 fois plus d’audience que Capture, ce repaire de complotistes intolérants à la contradiction.

    Ce qu’il faut pas lire des fois… Sortez un peu le nez de vos culs.

    • nicco

      Et pour avoir peur de subir 4 heures hagiographiques, faut avoir laisser ses esgourdes au vestiaire lors des autres podcasts de Capture. J’ai d’autres liens de cirage de pompes à 1 ou 2 millions d’auditeurs si vous voulez.

      Rompez.

      • Moonchild

        Je ne romps pas, le service militaire c’est fini depuis belle lurette …
        En fin de compte, ton post est assez symptomatique du « choisissez votre camp les gars », et bien moi je ne choisis pas : il y a de très bonnes choses (et d’autres beaucoup moins bonnes) sur France Culture (et dans l’émission La dispute) et il y a de très bonnes choses (et d’autres beaucoup moins bonnes) sur Capture.
        Je tiens énormément à mon esprit critique (bien que je sois parfois un sale gosse, avec un brin de provoc et de mauvaise foi) et ne serai jamais un « béni oui oui ».
        Sur ce, surtout ne rompez pas …

    • Moonchild

      Je viens juste d’écouter La dispute sur Jupiter : en aucun cas, les critiques ne sont hostiles à 100 % au film ; certes Charlotte Garson trouve cela laid, les personnages peu travaillés mais Antoine Guillot loue la production design, les univers créés et la mise en scène à certains moments ; après, on a le droit de ne pas avoir vu Matrix ou Cloud Atlas (cf les aveux de Ch. Garson) et de donner quand même son opinion sur Jupiter.
      Du coup, ton post est mensonger et malhonnête, chacun pourra s’en rendre compte en cliquant sur ton lien …

      Pour finir, notons que la presse « intello » soit-disant hostile au cinéma de genre (populaire de surcroît) n’est pas forcément hostile au film (Positif et les Inrocks aiment le film) ; a contrario, la presse de « genre » ne glorifie pas forcément le film (voir la sévérité de Mad movies).

      C’est pour cela qu’il est nécessaire de prendre ses distances avec telle ou telle chapelle au discours parfois prévisible et formaté (combien de fans de cinéma de genre, connus ou non, vomissent sur le cinéma d’auteur sans avoir vu les oeuvres, le contraire est vrai aussi je vous le concède …).

  19. elzecchio

    C’est très intéressant. Nous sommes heureux d’en apprendre plus sur ta personnalité, et sur comment tu la cultives avec soin. Merci encore.

    • elzecchio

      (je réponds bien évidemment à Moonchild, nicco tu peux ranger ta kalash ^^)

  20. ginger

    @Moonchild

    Esprit critique qui consiste à le revendiquer toute les deux lignes par des « moi je, moi je ».

    Je ne me souvient pas de CaptureMag demandant quoi que ce soit au lecteur avec contrat satanique et signature en lettre de sang pour s’absoudre de tout recul face aux articles du site.

    Quant au post de « Nicco », je te trouve limite; tu ne devrais avoir aucun mal à souligner la phrase ou il explicite qu’il demande effectivement au lecteur de choisir son camps.

    Je le vois pas à moins que l’affirmation de ses opinions avec de l’argument à l’appui soit considéré comme étant tellement tranché qu’il en devient une demande de ralliement d’opinions.

  21. maxxx

    en evitant tout le debat que cree cet article j’aimerai partage mon experience un peu etrange, ayant vu le film dans une salle canadienne ou la com’ etait je pense un peu mieux geree qu’en france d’apres ce que j’ai compris. La salle etait pleine ( jour de sortie en meme temps) mais en revanche, les gens ont passe leur seance a se moquer litteralement du film. A chaque baiser par exemple, chaque leger overacting d’un bad guy etc…
    J’avoue etre vraiment etonne par ces reactions, qu’on aime ou pas le film, j’ai l’impression que les gens sont rentres dans la salle avec une idee bien faite de ce qu’ils allaient en penser (surement a cause des mauvaises critiques outre atlantique)…

    Ducoup je suis curieux de savoir ce que vous avez a dire dessus, car effectivement j’ai un peu de mal a comprendre certaines reactions tres negatives sur le film, qui si l’on aime ou pas le le scenario, devrait au moins forcer un certain respect dans son cote spectaculaire et sa magnifique direction artistique…

  22. Fest

    Malheureusement Maxxx j’ai vécu la même chose en salle lors de la scène de la mort de Trinity dans Revolutions, donc plus rien ne m’étonne hélas.

  23. Daniel

    Est ce que c’est Ginger Force ? si tel est le cas t’a rien à foutre là

  24. Isham

    Sale nazis !

  25. Ow

    Godwin check !

  26. Isham

    C’est pas drôle si tu le signale.
    C’est comme si pour un sprint on aurait installé des panneaux de signalisation « ARRIVÉE »

  27. Spengler

    « Y’a-t-il une rediffusion du podcast ? merci.

    • Riqui

      Je plussoie la demande. Je n’ai pas pu suivre l’émission en direct parce que… ben j’étais au cinéma devant Jupiter…

      Normalement, il y a eu des rediffs pour tous les épisodes. Pourquoi pas celui-ci.

      • Stéphane MOÏSSAKIS

        C’est prévu dans la semaine qui vient.

  28. Ben sur Panam

    C’est sûrement très bien ce podcast mais on peut l’écouter quand sur iTunes ?

  29. Yetcha

    Moi j’ai vu (revu) Matrix au travers du prisme d’un ordinateur, et ça marche! Les logiciels, les virus, les bus de transferts, les câblages divers, les ventilateurs, le microprocesseur, les spyware, le logiciel anti-virus, le reboot de la machine, le changement d’OS et même l’utilisateur, on retrouve tout tout tout. Revoyez le en faisant tout le temps ce parallèle avec l’informatique et vous verrez. C’est plus clair et très bien trouvé.
    Bon, il faut que je revois Speed racer car comme beaucoup je l’ai fusillé sur Allociné mais je n’avais sûrement pas dû saisir ni l’essence ni le but du film, je vais revoir ça et sûrement changer ma critique Allociné du coup. Pour Cloud Atlas je me souviens avoir aimé, même si j’avais une sensation de manque de finition qui était probablement du à l’idée préconçue que je m’était forgé du film avec les BA?!? Je vais tâcher de le revoir également après votre podcast.
    Merci pour cette analyse de Wachowski.
    Vivement le prochain…

Laissez un commentaire