THE CAKE IS (NOT) A LIE

Un an et toutes ses dents ! Aujourd’hui, 2 décembre 2010, GameParallax fête effectivement sa première année d’existence et comme on n’a pas un an tous les jours, on se devait de fêter dignement l’évènement en restant fidèles à nos principes, à savoir en étant complètement à la bourre sur toutes nos prochaines chroniques : en bref, pour savoir tout ce que nous pensons de FABLE III, de CALL OF DUTY BLACK OPS, de ASSASSIN’S CREED BROTHERHOOD, du film SCOTT PILGRIM ou encore de UNDEAD NIGHTMARE et RED DEAD REDEMPTION, il faudra patienter encore un peu. Et ouais, on fait ce qu’on veut, et si on veut se la péter un coup, on peut, c’est notre anniversaire !

Oui, cher lecteur, toi qui sait reconnaître un grand jeu d’une sombre merde en appuyant tout juste sur le bouton « start », toi qui a fini le jeu WII FIT à 100%, bref, toi, oui toi qui a plus de classe que de beurre au cul, tu le sais bien : le 2 décembre 2009, la face du net et de l’industrie du jeu vidéo a été changée à jamais, lorsque mon acolyte Thomas Cappeau et moi-même avons bravement décidés de nous lancer dans l’aventure d’un blog sur le jeu vidéo, comme il n’en existe aucun autre sur les célèbres autoroutes de l’information (preuve que nous sommes à la pointe de notre médium, nous citons même les dernières expressions à la mode). Au fil du temps, d’autres plumes expertes nous ont rejoints dans notre quête pour la défense artistique du jeu vidéo, alléchés par notre propension à signer beaucoup de chèques à 0 euro et par l’idée de briller en société et de rencontrer plein de nénettes adeptes de la Wiimote. Je veux bien évidemment parler d’Olivier Galliano, de Julien Dupuy et de Matthieu Galley, qui nous ont fait partager leur incroyable savoir, même si c’est parfois pour le temps d’une seule petite bafouille passionnée. Et quand je parle d’experts, je ne déconne pas ! Il faut déjà savoir que mon premier est le seul homme sur terre capable de terminer le jeu GREMLINS 2 sans jamais cligner des yeux ou se boucher les oreilles, et la vidéo ronge-tête postée ci-dessous devrait clairement vous indiquer qu’il s’agit d’un exploit !

Image de prévisualisation YouTube

Mon second est un maître incontesté de la technique dite du « jeu en retard » : en 2010, il a surtout adoré jouer à des jeux sortis en 2009, voir même en 2008, quand on ne lui offre pas les meilleurs titres de 2005 à rattraper ! Tenez, rien que la semaine dernière, il a fini RIDDICK. Attention, même pas DARK ATHENA hein, ESCAPE FROM BUTCHER BAY ! Bon, faut pas déconner ceci dit, le bonhomme a quand même terminé RED DEAD REDEMPTION, comme absolument tout ceux qui ont collaboré sur ce blog, preuve du dévouement qui l’anime dans la cause vidéoludique narrative. Mais comme il vient d’être papa, ça laisse quand même des traces !

Enfin, mon troisième ne joue pas aux jeux vidéo. Il EST le jeu vidéo. Il n’incarne pas Solid Snake ou Kratos, il EST Solid Snake (ou Kratos). Bref, si ce n’est pas clair pour vous, le jeu vidéo est la première passion de Matthieu. Sa seconde passion, c’est le métal (et la bière qui va avec). Et forcément, le mariage n’est pas toujours harmonieux…

Voilà pour l’équipe dévouée (et vous remarquerez qu’on ne s’envoie pas des tanches avec Thomas, c’est normal, c’est nous les patrons !). Mais GameParallax, c’est aussi 79 posts publiés, des tonnes de jeux pas encore joués ou analysés, que dis-je… des millions de lecteurs qui viennent du monde entier (même de là où ça ne parle pas français) pour entrevoir le sens de la vie à travers nos écrits ! Bref, on mérite bien un peu de pommade merde ! Happy birthday to us donc, on signe pour un an et plus encore, et on espère que vous, oui vous les deux du fond là, vous serez de la partie avec nous !

Image de prévisualisation YouTube

7 Commentaires

  1. Benjamin

    Happy birthday Game Parallax et bonne continuation! C’est toujours un plaisir de vous lire!

  2. Bon anniversaire d’un site que j’apprécie de plus en plus 🙂

    (très belle photo de Mathieu mais j’en ai d’autre dans mon dossier « Galley et le concept de la honte » si cela t’intéresse)

  3. Merci les gars ! Ça fait super plaisir !

  4. Bergeyron David

    Aaaaaaah voilà enfin le Roi de la classe, le blog qui a révolutionné la face du web, le site web trop bien sapé : Gameparallax !
    Alors comme ça tu viens d’avoir 1 an, laisse moi rire, style le grand blog qui n’existe nulle part ailleurs, genre qui fait rêver les nénettes adeptes de la Wiimote, sauf que moi je les baise moi les nénettes adeptes de la Wiimote !

    Joyeux Anniversaire à Gameparallax ! Joyeux Anniversaire à Olivier, Thomas et Julien. Gros bisous à mon poto Stéphane (l’homme le plus hospitalier du monde) et à Matthieu, LE meilleur garçon vacher de tout Armadillo !!

    Live long & Prosper Gameparalax !

  5. J’avais laissé un mot sur Facebook mais je réitère ici: Bon anniversaire à Game Parallax et, vivement la suite!! ^^

  6. Hicks

    sabrons le champagne, un cigare entre les lèvres et une manette en pogne !
    Bon anniversaire les Gameparallaxien !

  7. Arno

    Allez moi aussi, j’avais laissé un petit mot sur Facebook mais je réitère : happy birthday les mecs ! (au passage, un joyeux anniversaire chanté par le Swedish Chef et Animal, aka Jean-Michel, v’là comme ça tabasse !)

Laissez un commentaire