LE CADAVRE SE FAIT TAILLER UN COSTARD

À la grande question : « THE JANE DOE IDENTITY est-il un film hitchcockien ? », les amis Yannick Dahan, Stéphane Moïssakis, Julien Dupuy et Thomas Rozec ne semblent pas forcément d’accord ! Et ils l’expriment très bruyamment dans un épisode spécial du podcast NoCiné, consacré au film d’André Øvredal !

Tommy (Brian Cox) et son fils Austin (Emile Hirsch) sont médecins légistes de père en fils. Un soir, ils reçoivent la visite du shérif, qui leur dépose un étrange cadavre immaculé. Il s’agit d’une jeune femme dont le corps ne laisse entrevoir aucune trace de violence. Alors qu’ils doivent rapidement pratiquer l’autopsie afin de déterminer la cause du décès, d’étranges phénomènes viennent perturber le calme apparent de leur morgue. Voilà pour le point de départ intriguant de THE JANE DOE IDENTITY, qui ne respecte malheureusement pas ce concept prometteur jusqu’au bout. Et c’est ce que nous expliquent Yannick Dahan, Stéphane Moïssakis et Julien Dupuy au micro de ce bon vieux Thomas Rozec. On vous laisse découvrir comment les joyeux lurons en viennent ainsi à évoquer Alfred Hitchcock, Michael Bay ou encore le cinéma d’Olivier Dahan en écoutant ce podcast spécial de NoCiné consacré à la sortie du film d’André Øvredal. Et pourquoi pas alors ?

L’épisode de NoCiné sur THE JANE DOE IDENTITY

La bande-annonce de THE JANE DOE IDENTITY

Image de prévisualisation YouTube

THE JANE DOE IDENTITY d’André Øvredal, en salles le 31/05/2017

Pas encore de commentaire

Laissez un commentaire