CAPTURE MAG – LE PODCAST : ÉPISODE 22 (première partie)

Soutenu par une critique unanime, Guillermo Del Toro connaît aujourd’hui une consécration évidente et méritée grâce à la sortie de LA FORME DE L’EAU, son dixième long-métrage. Voici donc une bonne occasion de lui consacrer le sommaire de CAPTURE MAG – LE PODCAST : ÉPISODE 22, enregistré en deux parties. Voici déjà la première partie, qui s’étend de CRONOS jusqu’à la première consécration artistique avec LE LABYRINTHE DE PAN.

2h34, c’est bien évidemment trop peu pour évoquer la carrière foisonnante de Guillermo Del Toro. Celui-ci a non seulement réalisé une dizaine de long-métrages, mais il en a également produit plusieurs autres, découvert des talents comme Juan Antonio Bayona (avec L’ORPHELINAT), supervisé plusieurs long-métrages d’animation chez DreamWorks (dont LES CINQ LÉGENDES et LA LÉGENDE DE MANOLO), écrit des romans comme LA LIGNÉE (en collaboration avec Chuck Hogan), développé des projets de jeux vidéo qui n’ont jamais vu le jour (dont INSANE chez THQ et surtout SILENT HILLS avec Hideo Kojima), quand il ne créé par des univers tout entiers pour les besoins de la série télé TROLLHUNTERS.

Comme vous pouvez le constater, la boulimie créative de Guillermo Del Toro est sans fin, et c’est pourquoi l’équipe de Capture Mag a décidé de se concentrer sur sa carrière en tant que réalisateur, sur laquelle il y a déjà beaucoup de choses à dire ! Du mexicain CRONOS au formidable LE LABYRINTHE DE PAN en passant par la débâcle de MIMIC et la renaissance artistique avec L’ÉCHINE DU DIABLE, BLADE II et HELLBOY, cette première partie évoque donc un début de carrière bien connu des cinéphiles geeks, et qui explique pourtant beaucoup de choses sur la seconde partie de sa carrière, plébiscité par les médias plus généralistes.

Pour écouter notre podcast, cliquez sur les liens ci-dessous !

CAPTURE MAG – LE PODCAST : ÉPISODE 22 (première partie) en version mp3

Abonnez vous au Podcast via notre nouvelle page Soundcloudflux RSS ICI ou iTunes
Remerciements éternels à David Oghia et Monsieur Smith, sans qui ce podcast n’aurait jamais existé !

17 Commentaires

  1. Gérald

    Aaaaaah quel bonheur ! Je m’inquiétais de ne plus trouver de nouveaux podcasts depuis les derniers (absolument excellents) de la fin 2017. Je suis vraiment heureux de vous retrouver et j’en profite pour vous souhaiter une belle et heureuse année riche en cinéma !

  2. Jean-Charles Tarzan

    Même chose que Gérald ! J’ai toujours un peu peur que vous arrêtiez faute d’audience ? En tout cas ne vous fiez pas au nombre de commentaires, je fais partie des assidus qui n’aime pas poster, et je suis sûr de ne pas être le seul.
    Encore merci pour ce que vous faîtes.

  3. Stéphane MOÏSSAKIS

    Merci pour vos messages Gérald et Jean-Charles, ça fait plaisir !

    Il n’est pas question d’arrêter pour le moment, mais il faut tout de même trouver le temps de le faire.

    Nous espérons avoir un rythme plus soutenu en 2018, avec au moins un épisode par mois, si l’actualité et notre emploi du temps le permet.

    Le souci, c’est qu’on se laisse aussi déborder par nous-mêmes, et il n’était pas forcément prévu que ce podcast sur GDT soit en deux parties. Du coup, ça demande à retourner derrière le micro, au détriment d’un autre sujet.

    Bref, on fait ce qu’on peut, mais ce n’est jamais vraiment volontaire de notre part de rester silencieux pendant plusieurs mois.

    • Gérald

      C’est moi qui vous remercie, Monsieur Moïssakis ! Votre passion cinéphilique est communicative et j’ai toujours plaisir à apprendre en vous écoutant.

  4. Dr Jones

    Je me joins à Gérald & Jean-Charles pour vous remercier pour le boulot. Quel plaisir de vous écouter (je précise que je suis un fidèle depuis le premier épisode) !Ça transpire la passion, l’humilité, l’intelligence et l’envie de bien faire.
    De quoi meubler les longs trajets pour aller au boulot 🙂

    Et puis encore un sujet qui tape pile dans ce que j’aime, après Cameron & Bigelow on est gâté.

    Je ne suis jamais inquiet de ne plus avoir de nouveaux podcasts, il faut simplement garder à l’esprit que les podcasts sont gratuits, du travail bénévole donc ce n’est pas un dû mais un cadeau.
    Bravo les gars, et longue vie à Capture!

    • Gérald

      Juste un petit addendum à mon premier commentaire, Dr. Jones : pour ma part, je n’ai jamais considéré les podcasts, eu égard à leur gratuité, comme des dus. Cette idée ne me serait en fait même pas venue à l’esprit. Ladite inquiétude que j’évoquais était plutôt à entendre comme une attente liée à la qualité des discussions. C’est cette qualité qui crée l’attente chez l’auditeur. J’ajouterai aussi qu’à chaque podcast, j’ai comme l’impression de retrouver des amis. Mon propos ne consistait donc nullement en une critique mais bien en un compliment et en un témoignage d’enthousiasme. Je n’affirme pas que vous me prêtiez des propos que je n’ai pas tenus, mais je n’ai pas envie non plus de me faire mal comprendre. Voilà pourquoi j’ai cru bon d’ajouter cette précision.

  5. Truculo

    Salut à vous,

    Ravi de vous retrouver également.

    Remarquable émission. Très émouvante en réalité. Des commentaires au diapason des films dont vous avez parlés.

    Merci.

  6. Robin

    Du super boulot comme à votre habitude, toujours un plaisir de vous écoutez !

    Hâte de revoir 3 de ces chef d’oeuvre à la Nuit au Max en compagnie de cinéphiles aguerri.

  7. Gérald

    Voilà, j’ai écouté cet épisode avec, une fois encore, un vrai grand plaisir. Merci encore pour votre travail et l’aspect pointu de vos commentaires.
    (L’anecdote par rapport à Wong Kar Wai m’a atterré). Cela m’a aussi aidé à comprendre pourquoi j’avais eu un peu de mal sur « Blade 2 » étant adolescent. le côté relativement romantique de certaines scènes m’avait étonné et laissé un peu mélancolique. A l’époque, je n’avais pas vu cela comme une réelle qualité du film mais comme une réserve que j’avais eue (cela ne figurant pas parmi mes attentes sur ce film). Aujourd’hui, je le reverrais sans aucun doute avec un regard très différent. Je vais donc le revoir en ce sens, sous un angle neuf. Le respect avec lequel les monstres et « méchants » sont traités me parle bien plus aujourd’hui et m’incite à le redécouvrir. Encore un grand merci à vous !

  8. GillesD

    Oui, un grand merci, vraiment ! C’est toujours un plaisir de vous entendre partager sur le cinéma avec passion et simplicité. Le format diffère de NoCiné (par ailleurs très chouette), vous prenez le temps, et c’est aussi ça qui rend le podcast attachant.

    Petite question au passage : savez-vous pourquoi Marco Beltrami n’a pas signé la musique d’Hellboy 2 ?

  9. Bengal

    J’attendais un tel podcast dès la sortie de Crimson Peak, alors en 2 parties c’est encore mieux ! Merci encore pour ce que vous faites.

    Je plussoie la question de GillesD sur Beltrami, le compositeur manque beaucoup à Hellboy 2 je trouve. Le film est un chef-d’œuvre et j’aime beaucoup Elfman, mais franchement son score n’est pas à la hauteur du premier. Idem sur Pacific Rim, qui méritait mieux que cette bouillie zimmeresque.

    • Stéphane MOÏSSAKIS

      La seconde partie débute sur Hellboy 2, donc de mémoire, on en parle à ce moment-là !

  10. Vladimir Baranovsky

    Le temps semble bien long sans vos podcasts…

    Merci encore pour tout ce travail et s’il vous plait, ne vous arrêtez jamais !

  11. Jean-Nic

    Je me joins à tous les commentaires ci-dessus..
    Je parle peu mais je dois vraiment vous remercier pour tout votre taf.
    Les podcasts sont de loin les meilleurs que j’écoute et réécoute.
    Le site est une mine d’articles passionnants et passionnés, c’est un bonheur
    Mon seul regret : il est pas trop mobile compatible.. 🙁
    Mais ce n’est qu’un détail, longue vie à Capture !

  12. Mathieu Ash

    Petite remarque désobligeante: Certes, ça faisait un moment que je n’avais pas vu « Y Tu Mamá También » mais dans mon souvenir ça racontait l’été de deux amis de vingt ans et leur escapade avec une milf, atteinte d’un cancer; et pas « deux mecs qui s’enculent et une fille qui regarde ». Après une nouvelle vision et même s’il y a une scène où nos deux héros se roulent une pelle alors que la dame les suce, je trouve que votre résumé de ce film vraiment réducteur et plus qu’approximatif.

  13. tracevol

    Très bon podcast comme d’habitude, vous nous avez manqué !!

    Hâte d’écouter le suivant sur Spielberg ; 10h de podcast ? 😉

    PS : Si Rafik passe par là ; a-t-il le lien où l’on peut lire l’histoire de ce couple, donc la fille Dyslexique a vu Pacific Rim ?

  14. Vos podcasts sont une mine d’informations pour moi, un vrai régal.

Laissez un commentaire