UNE DÉFENSE CANNON !

La démocratisation des caméras HD aux tarifs abordables, la disponibilité des logiciels de montage de plus en plus perfectionnés et les nouvelles plate-formes de diffusion ont ouvert la porte à un cinéma « do it yourself » qui a bien changé la donne durant cette dernière décennie. Mais entre les divers « Found Footage » et les courts-métrages qui ne racontent rien, il reste heureusement quelques cinéastes en herbe qui cherchent encore à confectionner des bons gros antidotes cinématographiques qui sentent des pieds. C’est le cas de Mathieu Berthon et de son moyen-métrage LE RÉSERVISTE, aujourd’hui disponible en DVD.

Bon, on ne va pas vous vendre un chef-d’œuvre incompris ou méconnu. Il y a d’ailleurs de très fortes chances pour que LE RÉSERVISTE ne soit définitivement pas à votre goût, si vous n’avez pas déjà été conquis par la bande-annonce ci-dessous. Mais il y a quelque chose de profondément réjouissant dans ce premier moyen-métrage de 38 mn, qui ne fait pas une minute de trop, et cela tient certainement au fait que son réalisateur Mathieu Berthon ne s’excuse jamais de taper sous la ceinture et de citer les références bas du front de son enfance, les films de la Cannon en premier lieu.

Image de prévisualisation YouTube

Du coup, LE RÉSERVISTE enquille les petits morceaux de bravoures, entre répliques graveleuses, cascades pétaradantes, coups de latte dans les valseuses et autres explosions gore qui font toujours plaisir au pays de Claude Lelouch et Franck Dubosc. Mais le plus réjouissant dans l’affaire reste encore que Mathieu Berthon n’a pas forcément décidé d’associer la forme avec le fond. En effet, le jeune réalisateur a beau avoir du recul vis-à-vis de ce qu’il raconte, à savoir une intrigue digne d’un film de Joseph Zito, il tente néanmoins de soigner son bébé, avec une énergie créatrice plutôt communicative : pour une explosion de voiture en miniature qui sent la solution de facilité (c’est la seule, on vous rassure), on ne compte plus les vols planés de cascadeurs professionnels, les petites idées de mise en scène ici et là ou encore les plans larges d’une nature française filmée à hauteur de sa beauté. D’ailleurs, il arrive même au détour d’un plan ou deux que le réalisateur sorte du cadre du cinéma bis qu’il affectionne tant pour citer un cinéma d’action un peu plus noble, comme RAMBO ou PREDATOR, sans que cela fasse forcément tâche dans l’ensemble du récit. Bref, vous l’aurez compris, LE RÉSERVISTE distille un bon esprit et un savoir-faire modeste qui donnent envie de suivre les prochaines aventures cinématographiques de Mathieu Berthon, à plus forte raison quand on prend déjà en compte le bond accompli entre ses premières bafouilles en court-métrage (disponibles sur le DVD) et ce moyen marrant et décomplexé.

L'affiche du film Le Réserviste.

TITRE ORIGINAL Le Réserviste
RÉALISATION Mathieu Berthon
SCÉNARIO Mathieu Berthon et Alain Cogne
PRODUCTION Mathieu Berthon
CHEF OPÉRATEUR Jonathan Grimault
MUSIQUE Thomas Barrandon
AVEC David Doukhan, Hélène Darras, Edouard Audouin, Manu Lanzi…
DURÉE 38 mn
ÉDITEUR Oh my Gore !
DATE DE SORTIE En DVD : le 07 mai 2013
BONUS
Courts-métrages : FEED TO KILL & TOURIST-A
Commentaires audio par Mathieu Berthon, David Doukhan, Hélène Darras et Manu Lanzi
Behind the Scenes
Making Of
Bande-originale
Galerie de photos
Bande-annonce
Bandes-annonces éditeur

2 Commentaires

  1. reno

    Dans le même genre, un court métrage dans le même ton bas du front et référentiel aux films d’exploitation, c’est « La Bifle » de Jean-Baptiste Saurel (trouvable en dvd ou par des moyens détournés si je ne m’abuse) . En dehors du concept du film complètement What the fuck , il y a un vrai sens du rythme et de la comédie. Je crois d’ailleurs que le réalisateur cherche à le développer en long-métrage.

  2. hugo

    Roh le clin d’œil final de la bande-annonce à JLG me donne envie de signer un chèque au réal tout de suite maintenant !
    Insulter Godard par une citation de Godard, c’est du génie

Laissez un commentaire