MES MEILLEURS COPAINS

Malgré des ventes colossales, la Playstation 4 peine toujours à former une communauté soudée autour de ses jeux exclusifs, faute de titres forts en termes de multi, mais aussi d’un Playstation Network pas toujours très stable, malgré le fait qu’il soit devenu payant. Est-ce que LITTLE BIG PLANET 3 va changer la donne et rappeler aux joueurs que le petit Sackboy est toujours la mascotte de Sony ?

Les développeurs de Media Molecule (qui ont créé la licence et produit les deux premiers jeux sur Playstation 3) étant occupés sur TEARAWAY, c’est à leurs compatriotes anglais de chez Sumo Digital (spécialisés dans les portages) qu’incombe la lourde tâche de produire cette nouvelle suite. Pour autant, LITTLE BIG PLANET 3 ne change pas vraiment une formule qui gagne. Les niveaux créés par la communauté depuis 2008 sont toujours disponibles, même si leur transition sur console « next-gen » accuse quelques baisses de framerates conséquentes, et il est toujours possible de créer des nouveaux tableaux avec des éléments à récupérer durant l’aventure principale, et à exploiter dans un créateur de niveaux à l’ergonomie légèrement améliorée. Le potentiel de la licence est tel que LITTLE BIG PLANET 3 apparaît rapidement comme l’une des meilleures affaires de la Playstation 4 du strict point de vue de la durée de vie, surtout si le jeu est suivi par les développeurs dans les mois à venir comme ce fut le cas sur les deux premiers titres. Mais ne nous leurrons pas : l’intérêt d’une telle suite se juge à l’aune de la nouveauté, et sur ce point, il faut reconnaître que LITTLE BIG PLANET 3 s’avère assez décevant.

Image de prévisualisation YouTube

D’une durée relativement courte (il est possible de boucler l’intrigue en trois heures), l’aventure principale de LITTLE BIG PLANET 3 consiste à combattre trois titans et à libérer trois nouveaux personnages, qui s’avèrent être les amis du petit Sackboy. Il s’agit du chien Oddsock, du bibendum Toggle et de l’oiseau Swoop, qui apportent une certaine fraîcheur dans le gameplay, puisqu’ils permettent ainsi de varier les niveaux en jouant sur leurs caractéristiques spécifiques (adhérer aux parois au pas de course, rétrécir et gonfler à volonté, ou encore voler). Malheureusement, ces personnages n’apparaissent qu’à la fin de chaque monde, et n’ont donc qu’un seul niveau qui leur est proprement dédié, en dehors du climax final qui consiste cette fois à incarner successivement les trois personnages pour libérer le petit Sackboy. Il faut rajouter que certains choix de designs s’intègrent assez mal dans l’univers poétique de la licence (certains personnages semblent carrément sortir d’une pub McDo !) et que les développeurs de Sumo Digital n’ont pas forcément le même savoir-faire que ceux de Media Molecule en matière de level design. Dans ses meilleurs moments, LITTLE BIG PLANET 3 apparaît comme une extension de luxe au terrain de jeu balisé mais parsemé ici et là de quelques idées inventives et amusantes, comme celle consistant à multiplier le personnage jouable et à ramener toutes ses entités à bon port. Malheureusement, le jeu est loin de retrouver le fun des deux premiers titres, ni même de la version Playstation Vita qui avait su exploiter les possibilités de la console portable pour réinventer le gameplay de la licence (et lui non plus n’était pas développé par Media Molecule). En l’état, LITTLE BIG PLANET 3 est une suite aussi agréable que paresseuse, mais qui repose surtout sur les acquis de la licence sans proposer quelques apports consistants. Reste que le petit Sackboy est toujours aussi craquant !

À LIRE ÉGALEMENT
Notre critique de LITTLE BIG PLANET 2
Notre critique de LITTLE BIG PLANET PS VITA

TITRE ORIGINAL Little Big Planet 3
GENRE Plate-forme / Puzzle
ÉDITEUR Sony Computer Entertainment
DÉVELOPPEUR Sumo Digital
DISPONIBLE SUR Playstation 3 / Playstation 4
DATE DE SORTIE 26 novembre 2014

Pas encore de commentaire

Laissez un commentaire