MA PETITE ENTREPRISE

Difficile de donner suite à un jeu populaire dont la logique participative de la communauté qui lui est dédiée s’inscrit au coeur même de son gameplay. Avec plus de trois millions de niveaux créés par les joueurs eux-mêmes, on peut dire que le pari risqué de LITTLE BIG PLANET a largement porté ses fruits. Comment faire plus fort avec LITTLE BIG PLANET 2, sachant que le jeu ne migre pas de console pour autant (il s’agit toujours d’une exclu PS3) et que tous les travaux accomplis sont toujours accessibles ? Les développeurs de Media Molecule ont apparemment trouvé le truc !

Si on excepte les personnages phares de Nintendo qui font des résurgences régulières sur Wii et DS, rares sont les récents jeux de plate-formes purs et durs qui parviennent à captiver les joueurs ces derniers temps. Il faut croire que la génération de consoles HD n’inspire pas beaucoup les développeurs, et dans ce contexte, il n’est pas étonnant que LITTLE BIG PLANET ait fait son petit effet. Avec son design simple et craquant, le petit Sackboy s’est imposé comme la mascotte du jeu, voir de la PS3, même s’il faut reconnaître que le genre perd en difficulté ce qu’il gagne en finesse et en détail. Seulement voilà, résumer le succès de la licence (également déclinée sur PSP en 2009) à ce seul personnage serait un peu réducteur, et il faut surtout reconnaître aux artisans de Media Molecule une ouverture d’esprit qui les pousse à partager leur travail avec la communauté, en leur mettant les outils de création de niveaux en main. La volonté de LITTLE BIG PLANET est d’autant plus ludique qu’elle pousse le joueur à progresser dans le jeu pour récupérer le plus d’éléments possible, qui serviront ainsi enrichir sa future création, mais également à s’imprégner des divers possibilités offertes par le jeu en matière de « level design ». Car en effet, s’il faut reconnaitre que le pari est gonflé à la base, il serait surtout totalement suicidaire si les développeurs ne donnaient pas l’exemple. A ce titre, LITTLE BIG PLANET regorge de niveaux habilement construits et empreints d’une ambiance relativement unique. Et la suite qui nous concerne aujourd’hui n’est pas en reste, comme en témoigne cette vidéo d’un niveau bonus surnommé « Tower of Whoop ».

Image de prévisualisation YouTube

Au delà des nouveautés liés directement à la plate-forme (le grappin, les trampolines et les montures diverses), LITTLE BIG PLANET 2 étend surtout les capacités de la licence et propose aux joueurs cette fois de créer non seulement leurs propres niveaux, mais carrément leurs propres jeux ! Forcément, les développeurs s’en donnent à coeur joie et mettent en place des niveaux bonus qui renvoient à des softs historiques tels que R-TYPE, SPACE INVADERS et cie en guise d’exemple à suivre. La logique référentielle du premier jeu (qui a contaminé les utilisateurs, preuve en sont les nombreux niveaux amateurs qui citent METAL GEAR SOLID, SOS FANTÔMES ou encore SPIDER-MAN) adopte désormais une forme d’hommage plus aboutie, puisque chaque monde découvert dans le mode histoire de LITTLE BIG PLANET 2 se fond dans l’ambiance des jeux cités avec révérence. On retiendra alors une forte propension des développeurs à tirer vers la SF (forcément, le genre est très représenté dans l’histoire du jeu vidéo) sans forcément oublier les racines du jeu, fortement ancrées dans la plateforme (le boss final renvoie finalement pas mal à Bowser), dans un mélange détonnant et toujours unique en termes d’ambiance. LITTLE BIG PLANET 2 ressemble alors à une sorte de voyage dans le temps et dans l’histoire du jeu vidéo, tout en gardant coûte que coûte la personnalité qui fait le sel de la licence. A l’heure ou le jeu vidéo tourne parfois en rond en déclinant ses genres et ses formules jusqu’à la nausée, on peut donc considérer LITTLE BIG PLANET 2 comme un petit tour de force, à plus forte raison car il permet aux joueurs d’accéder à des créations et des jeux que les éditeurs n’hésitent pas à chiffrer le prix fort sur les plateformes de téléchargement. Alors certes, le jeu vient tout juste de sortir (et Sony ne s’empêche pas non plus de balancer du DLC à prix fort) et tout est encore à faire pour la communauté, qui va certainement connaître quelques ratés avant de lancer des jeux digne de ce nom. Mais en attendant, vu la popularité de la licence et l’assurance d’avoir du contenu varié et ludique pour l’année à venir, difficile de trouver meilleur encouragement à jouer pour ceux qui en ont fait leur résolution de 2011 !

TITRE ORIGINAL Little Big Planet 2
GENRE Plate-forme / Puzzle
ÉDITEUR Sony Computer Entertainment
DÉVELOPPEUR Media Molecule
DISPONIBLE SUR Playstation 3
DATE DE SORTIE 19 Janvier 2011

0 Commentaires

Laissez un commentaire