COMME AU PREMIER JOUR

Avec la sortie officielle d’une édition Blu-ray 3D, vous allez enfin pouvoir redécouvrir AVATAR de James Cameron chez vous, comme à l’époque de sa sortie en salles. Ni plus, ni moins.

Autant crever l’abcès tout de suite : cette édition Blu-ray 3D d’AVATAR est identique à celle proposée  dans une offre spéciale et temporaire aux acheteurs d’un téléviseur 3D ou d’un lecteur Blu-ray Panasonic, voici maintenant plus de deux ans. Le contrat d’exclusivité entre Fox et Panasonic étant arrivé à sa fin, l’éditeur a désormais la possibilité de sortir le Blu-ray dans les bacs, alors qu’il s’échangeait jusqu’ici à des prix exorbitants sur des sites web marchands et des enseignes spécialisées (non, on ne parle pas de la FNAC). Pour une trentaine d’euros, vous aurez donc le droit au montage de la version salles, en 3D et en 2D, mais aussi en version SD sur une galette DVD, pour ceux qui n’ont pas encore franchi le pas. Et c’est tout. Évidemment, après les diffusions en salles de l’édition spéciale et de la version longue en DVD/Blu-ray, le fait de sortir la même édition 3D simple, sans aucun supplément et sans la possibilité de visionner les autres montages du film en relief peut paraître un peu forcé. Et pourtant, même si on se doute qu’une édition 3D plus complète est à l’étude, il faut reconnaître que la fluidité de la narration de James Cameron – et l’aspect véritablement dense du projet – permet à ses trois montages de coexister comme des versions parallèles de son œuvre, sans pour autant que les manquements ne se fassent automatiquement ressentir. Du coup, revoir AVATAR dans sa version d’origine n’est pas vraiment un problème pour apprécier ses qualités premières. Bien au contraire.

Image de prévisualisation YouTube

Dans le cas de la version salles d’AVATAR, il faut aussi prendre en compte qu’il s’agit du montage le plus direct et le plus optimisé pour immerger le spectateur dans l’univers du film, à la fois dans la mise en avant de ses thématiques principales, mais aussi à travers son emploi de la 3D. De l’aveu même de James Cameron à l’époque de la sortie du film, les spectateurs ne peuvent pas forcément supporter la 3D sur une durée trop longue, la limite étant en dessous des trois heures. Évidemment, notre homme s’est contredit, puisqu’il a depuis sorti TITANIC dans une version post-convertie en 3D, avec le succès que l’on sait (les habitudes du public ont-elle changées avec l’avènement d’un parc 3D plus conséquent qu’à l’époque d’AVATAR ?). Mais en se focalisant sur le parcours du soldat paraplégique Jake Sully dans le film et en l’assimilant à celui du spectateur, James Cameron était parvenu à faire exploser les véritables enjeux émotionnels et technologiques (l’un ne va pas sans l’autre chez le cinéaste, comme c’est le cas dans le médium cinématographique serait-on tenté de dire) d’un projet global comme AVATAR. À tel point que les deux cas de lecture sont complémentaires, puisque le film traite d’un nouveau monde à explorer (Pandora, le cinéma virtuel), de sensations retrouvées (les jambes de Jake, l’essence cinématographique) et de sentiments impalpables (envers Neytiri, cet être virtuel qui provoque une empathie hors du commun pour Jack et les spectateurs). AVATAR traite donc d’expériences culturelles nouvelles et de découverte, dans tous les sens du terme, et c’est en ce sens que la 3D du film a été pensée, jusque dans le plan final du film, bourré de sens. Il n’est donc pas étonnant que son passage sur l’écran plus modeste de votre salon se fasse finalement sans pertes et fracas, tant l’expérience émotionnelle est toujours véhiculée par la narration elle-même. Et même les films en 3D les plus spectaculaires qui soient (TRANSFORMERS 3 en tête) ne parviennent pas à repousser les limites de votre petit écran avec le même impact évident. C’est dire à quel point AVATAR est un film unique, et ce malgré ses nombreuses versions !

RÉALISATION James Cameron
SCÉNARIO James Cameron
PRODUCTION Jon Landau et James Cameron
CHEF OPÉRATEUR Mauro Fiore
MUSIQUE James Horner
AVEC Sam Worthington, Zoe Saldana, Sigourney Weaver, Stephen Lang…
DURÉE 162 mn
ÉDITEUR Fox Pathé Europa
DATE DE SORTIE En salles en France : le 16 décembre 2009. En Blu-ray : le 17 octobre 2012.

2 Commentaires

  1. En tant que possesseur d’une tV Panasonic 3D, ça fait deux ans que j’ai le blu-ray d’Avatar en 3D, et même si j’avoue que c’est une merveille, je trouve comme beaucoup de monde exagéré que pour ce qui est finalement une ressortie, les autres versions ne figurent pas sur le coffret.

  2. Rick

    Mais avec cette version 3D, c’est la version longue ?

Laissez un commentaireRépondre à Rick