BASTON GÉNÉRALE

Double actualité pour la baston made in Nintendo en cette fin d’année. Deux mois après une version 3DS au succès fracassant, SUPER SMASH BROS investit maintenant la grande sœur de salon. Et l’on peut affirmer sans crainte de se tromper que cette déclinaison Wii U est pour le moins définitive.

Débutons par un petit cours de rattrapage à l’attention des néophytes. Apparue en 1999 sur Nintendo 64, la série des SUPER SMASH BROS a toujours été à part dans l’univers des jeux de combat. Par son principe tout d’abord, consistant à faire s’affronter des personnages emblématiques tirés des différentes franchises de l’éditeur (ainsi que quelques vedettes invitées en provenance d’éditeurs tiers), mais également dans son système de jeu. Car ici, pas question de simplement cogner l’adversaire jusqu’à ce que KO s’ensuive. Les matchs consistent en fait à faire diminuer la résistance des combattants adverses jusqu’à ce que les coups portés parviennent à les éjecter du terrain. L’affrontement direct se complémente ainsi par l’utilisation d’objets et la nécessité de composer avec des stages en constant mouvement. Le tout tient donc autant du party game que du versus fighting classique. Si les pratiquants hardcore de jeux de combats peuvent faire la grise mine devant la série, elle a en tout cas réussi à s’imposer au fil du temps comme un pilier pour Nintendo. La sortie de ce nouvel opus tombe donc à point nommé pour donner un peu de biscuit à la Wii U, qui souffre toujours autant dans les charts.

Image de prévisualisation YouTube

Évidemment, Nintendo ne change pas radicalement la donne avec ce SUPER SMASH BROS WII U. Les nouveaux venus risquent d’être un peu perdus au début, d’autant qu’avec des matchs pouvant aller jusqu’à huit joueurs, il arrive que cela devienne vite le foutoir à l’écran. Mais quelques parties suffisent cependant à prendre le coup d’un système de jeu qui, s’il reste assez simple, sait déployer des subtilités pour qui va chercher à creuser en profondeur tel ou tel personnage. Le roster est en effet suffisamment varié pour laisser la place à une multitude de styles chez les combattants (qu’il est possible de customiser) et il est également possible de créer son propre combattant Mii (déclinable en trois styles), ce qui rajoute encore en profondeur de gameplay. Bon nombre de personnages venus d’horizons bien différents font d’ailleurs ici leur toute première apparition dans la série, parmi lesquels l’entraîneur (ou entraîneuse) de WII-FIT, le villageois d’ANIMAL CROSSING, Little Mac de PUNCH-OUT, Palutena et Dark Pit de KID ICARUS, Shulk de XENOBLADE CHRONICLES ou encore Mega-Man et Pac-Man en guest-stars de luxe. Avec 49 personnages sélectionnables en tout, chacun aura de quoi trouver son bonheur et Nintendo ne se moque clairement pas du monde.

Compte tenu du concept du jeu, c’est évidemment en multijoueur, local ou en ligne, que SUPER SMASH BROS WII U prend toute sa saveur. Nintendo encourage d’ailleurs la compétition entre amis avec l’introduction des Amiibos, ces petites figurines NFC à l’effigie des personnages du jeu, permettant de trimbaler son perso favori pour l’emmener affronter ses potes sur d’autres machines (sur le même principe que SKYLANDERS par exemple). Nous n’avons hélas pas pu tester le principe mais Nintendo est clairement tombé sur un bon filon au vu de la rapidité avec laquelle les stocks de certaines figurines se sont écoulés. Le constructeur n’oublie cependant pas le joueur solo pour autant. Parent pauvre de la version 3DS, le jeu pour un seul joueur se voit largement étoffé sur Wii U. Outre le mode Classique (à la difficulté paramétrable et au déroulement relatif aux prestations du joueur), SUPER SMASH BROS WII U offre en effet quantité de modes de jeu. Entre les trois modes différents basés sur des combats dans des conditions prédéfinies (avec déblocage de bonus à la clé), le jeu de plateau « Odyssée Smash » (également jouable en multi) ou le mode « All-Star », qui propose d’affronter avec une seule barre de vie tous les autres personnages du jeu présentés par ordre chronologique, même les réfractaires au multi auront largement de quoi s’occuper. Surtout s’ils cherchent à compléter les 140 challenges, dont certains bien tordus, que propose le jeu.

Ce contenu pléthorique suffirait donc déjà à faire de ce SUPER SMASH BROS WII U une réussite, mais il faut aussi noter le soin que Nintendo apporte à son jeu. Plus que dans la technique irréprochable (encore que le jeu maintient ses 60fps quelle que soit la surcharge visuelle à l’écran et compte parmi les plus beaux de la machine), ce soin est à chercher dans le constant souci du détail. Le moindre élément du jeu, des décors aux musiques en passant par les objets, étant puisé à même l’histoire de Nintendo, il en devient une vraie déclaration d’amour au jeu vidéo même. Le « fan service » et l’autocélébration ne sont jamais loin mais le tout est exécuté avec une telle attention et un tel respect que cela parvient sans mal à emporter l’adhésion. Les développeurs se paient même luxe de rendre superbement justice aux personnages qui ne leur appartiennent pas quand leurs propriétaires respectifs les négligent (Mega Man) ou ternissent leur éclat en enquillant les bouses (Sonic). Si l’on imagine difficilement qu’il puisse convertir les indécis à lui seul, SUPER SMASH BROS WII U confirme en tout cas l’excellente tenue de la Wii U sur cette fin 2014. Nous ne sommes pas les derniers à râler contre la politique d’exploitation menée par Nintendo au sujet de ses franchises, mais quand elle débouche sur des titres de cette qualité, on peut difficilement faire la fine bouche.

TITRE ORIGINAL Super Smash Bros for Wii U
GENRE Combat
ÉDITEUR Nintendo
DÉVELOPPEUR Sora Ltd, Bandai Namco Games
CONSOLE Wii U
DATE DE SORTIE 28 Novembre 2014

Pas encore de commentaire

Laissez un commentaire