VILAINE !

À l’occasion du premier teaser de MALÉFIQUE, petit point sur ce projet plus atypique et intéressant qu’il n’y paraît.

Après une production quelque peu chaotique (le réalisateur initial, Robert Stromberg, ayant été remplacé par John Lee Hancock pour des retakes qui se sont déroulées sans Angelina Jolie !), Disney nous propose la première bande-annonce de MALÉFIQUE, spin-off de LA BELLE AU BOIS DORMANT.

Image de prévisualisation YouTube

Comme on pouvait s’y attendre, le résultat est déstabilisant, oscillant entre l’hommage réussi au style atypique d’Eyvind Earle, le génial directeur artistique de ce qui demeure l’un des plus beaux classiques du studio Disney, une étrangeté bienvenue notamment avec ces personnages isolés dans un monde gigantesque, mais aussi quelques plans malheureux qui ne rendent pas justice au maquillage de Rick Baker sur Angelina Jolie, quand le teaser ne vire pas carrément au ridicule (comment peut-on laisser passer cet atroce plan général d’une Maléfique mal proportionnée, faisant pousser la forêt d’épine ?!).

Maléfique dans toute sa splendeur, dans LA BELLE AU BOIS DORMANT.Mais avant de jeter le film aux ronces, rappelons tout de même que le scénario, porté par un principe ambitieux et passionnant (adopter le point de vue d’un méchant par essence inexcusable d’un Disney, bref un vrai film de monstre), est cosigné par l’immense Paul Dini, que Brad Bird a contribué à son développement et enfin que MALÉFIQUE signe les débuts à la mise en scène du chef décorateur et artiste des effets spéciaux Robert Stromberg auquel nous avions consacré un long portrait en mars dernier que vous pouvez consulter ici même. Bref, si MALÉFIQUE fait clairement parti de la capitalisation de franchises familiales ultra populaires par Disney, comme ALICE AU PAYS DES MERVEILLES ou LE MONDE FANTASTIQUE D’OZ, ce film peut être une vraie curiosité. Quant à savoir si ce sera un succès comme les deux films susmentionnés, ça c’est une autre histoire…

MALÉFIQUE sortira le 28 mai 2014 en salles.

Pas encore de commentaire

Laissez un commentaire