THIS IS MADNESS !

Sa vengeance contre le panthéon grec a beau s’être achevée en apothéose, Kratos ne semble pas pour autant décidé à nous dire au revoir. Moins d’un an après la sortie de GOD OF WAR III, le Spartiate le plus énervé à l’Ouest du Péloponnèse effectue donc déjà son grand retour, en version certes miniature, pour un deuxième épisode sur la portable de Sony après le très bon CHAINS OF OLYMPUS.

On ne change pas une équipe qui gagne, et la réception de CHAINS OF OLYMPUS ayant en son temps été plus que positive, les développeurs de Ready at Dawn rempilent sur ce nouvel épisode qui, à l’instar de son prédécesseur, se présente comme une préquelle à la trilogie. Différence principale : si CHAINS OF OLYMPUS prenait place à l’époque où Kratos était encore un guerrier mortel au service des dieux, ce nouvel opus, portant le sous-titre de GHOST OF SPARTA, se déroule pour sa part dans l’intervalle entre les épisode 1 et 2, soit pendant la période où Kratos remplace Arès comme Dieu de la guerre. Ce nouvel épisode est donc l’occasion de combler les vides et de faire le lien entre deux étapes importantes de la saga, tout autant que d’explorer un peu plus le passé de Kratos. L’intrigue voit en effet notre grec préféré (toujours avec Stéphane Moïssakis, bien sûr) partir à la recherche de son frère, dont il fut séparé pendant l’enfance, et qui se vit élevé au sein même des enfers. Les plus fins connaisseurs d’entre vous auront reconnu là une piste scénaristique lancée en son temps dans une des vidéos bonus débloquables en finissant le premier GOD OF WAR, et qui se voit enfin explorée. On espère que cet orientation plus personnelle pour le personnage rendra à la série un peu de la résonance émotionnelle qui faisait défaut aux deux derniers épisodes console en date. Pour le reste, le jeu s’annonce dans la droite lignée qualitative de ses prédecesseurs et semble en prime pousser la PSP dans ses derniers retranchements, aucune raison donc de ne pas l’attendre de pied ferme. Et comme le jeu est dispo depuis cette semaine, on vous en reparle très vite ici même. En attendant, on vous laisse savourer quelques trailers qui débourrent comme il se doit.

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Pas encore de commentaire

Laissez un commentaire