STEROIDS #10 – BABY DRIVER : LE FILM D’ACTION MUSICAL PAR EDGAR WRIGHT

Pour son dixième épisode, l’émission STEROIDS décortique BABY DRIVER dans une analyse vidéo qui revient sur le tour de force du réalisateur de SHAUN OF THE DEAD et HOT FUZZ, Edgar Wright.

Certains films prennent leur temps. C’est le cas de BABY DRIVER, que le jeune réalisateur Edgar Wright porte en lui pendant plus d’une vingtaine d’années. À l’origine, c’est le morceau Bellbottoms par le groupe The Jon Spencer Blues Explosion qui lui donne l’impulsion du projet, lorsqu’il imagine une course-poursuite au rythme de cette musique qu’il écoute en boucle.

23 ans plus tard, le voici sur le plateau de BABY DRIVER, son cinquième long-métrage. Mettant en place des séquences de braquages et de courses-poursuites en les synchronisant à la note près sur une excellente playlist triée sur le volet, Edgar Wright reprend les codes de la comédie musicale pour les appliquer au cinéma d’action.

Énergique et virtuose, BABY DRIVER est peut-être bien le premier véritable film d’action « musical » de l’histoire du cinéma.

BABY DRIVER : LE FILM D’ACTION MUSICAL PAR EDGAR WRIGHT

STEROIDS, c’est également une équipe de choc, menée par Stéphane Moïssakis, le cerveau du groupe, mais qui comprend également et surtout les talents des monteurs Cédric Fontana, Manuel Garcia Pou, Sebastien Le Gallo et Alain Mercier, les textes de Yannick Dahan, Aurélien Noyer et Arnaud Bordas et bien évidemment la voix « all suave and shit » de Baptiste Brylak ainsi que le travail au mix de Benjamin Dubret, Thomas Cappeau, Dorian Tabone et R3MI.

Pour suivre STEROIDS et les autres productions vidéos de CAPTURE MAG, il faut s’abonner à notre chaine Capture Mag pour liker, commenter et partager. Merci pour la petite pièce !

Pas encore de commentaire

Laissez un commentaire