SORTIE LE 12

Allez hop, un petit recap’ de bande-annonces, histoire de bien finir la journée. Nous avons donc une adaptation de roman casse-gueule, un nouveau film de Paul Thomas Anderson (le bon, pas l’autre), une suite tardive, une suite qui se dépêche avant d’envoyer son casting à l’hospice, un agent secret qui s’offre un réalisateur oscarisé, et une autre suite qui presse le citron. Bref, rien de bien transcendant.

TAKEN 2

Sans que personne ne sache vraiment pourquoi ni comment, le très oubliable TAKEN est devenu ce grand succès américain totalement inattendu, plus d’un an après sa sortie initiale dans le reste du monde. Le film fait des émules, et sa scène la plus emblématique devient un meme rigolo sur Internet, qui tient surtout sur le fait que oui, Liam Neeson est quand même plutôt crédible quand il annonce qu’il va venir te péter la gueule. C’est d’ailleurs la même séquence de l’échange téléphonique qui est mise en avant dans la bande-annonce de cette suite, qui ne s’embarrasse pas vraiment de prétexte élaboré : apparemment, comme on ne peut plus buter quelques Roumains tranquille, Liam Neeson s’est attiré les foudres du père de l’un d’entre eux, qui le traque lui et sa famille à Istanbul. Et… ? Et voilà, il n’en faut pas plus ! Pour TAKEN 3, on suggère que la MILF plombée par Liam Neeson dans le premier film exige elle aussi sa revanche. En attendant ce merveilleux scénario, la sortie de TAKEN 2 est prévue pour le 3 octobre prochain chez nous.

Image de prévisualisation YouTube

SKYFALL

Soyons transparents pendant un instant : votre serviteur considère, de manière rétrospective bien évidemment, qu’il n’y a pas eu un seul film de 007 qui vaille vraiment le coup depuis au moins 40 ans. Et ce n’est pas la période Daniel Craig et ses deux films émasculés (et émasculants d’ailleurs) qui risquent de changer la donne. Néanmoins, quoi qu’on pense du cinéma de Sam Mendes, il semblerait que pour la première fois dans la carrière du « commander » Bond, la famille Broccoli ait décidé de faire confiance à un cinéaste de renommée qui ne soit pas forcément en perte de vitesse, et de fait malléable. Et pour tout dire, cette longue bande-annonce de SKYFALL suggère que le réalisateur de AMERICAN BEAUTY tente de faire un film d’action solide et efficace, avec un poil de caractérisation et un certain sens du cadre, à condition que des monteurs dyslexiques ne viennent pas foutre le boxon dans ses plans. Pas forcément un Bond de qualité (le personnage n’est-il pas flingué depuis trop longtemps ?), mais peut-être un film d’action solide et pas péteux pour un sou… jusqu’à ce que Javier Bardem débarque sans crier gare, avec la moumoute blonde qu’il a piqué à Pascal Sevran. Et ouais, on a failli y croire ! Sortie prévue le 26 octobre.

Image de prévisualisation YouTube

LIFE OF PI

Le bouquin de Yann Martel est réputé inadaptable, et plusieurs réalisateurs, de M. Night Shyamalan à Jean-Pierre Jeunet, s’y sont cassés les dents. Ang Lee, l’homme des défis improbables (il a quand même fait un vrai bon film avec « deux cowboys pédés qui bouffent du pudding » © Eric Cartman), parvient à faire décoller un projet qui réunit toutes les plus grosses difficultés recensées sur un tournage : des enfants, des animaux et la mer… et tout cela en 3D s’il vous plaît ! Les premières images sont spectaculaires, mais on a déjà vu le réalisateur profiter d’un matériau un peu particulier pour faire n’importe quoi, donc la prudence s’impose. Sortie le 19 décembre prochain.

Image de prévisualisation YouTube

SILENT HILL : REVELATION

On ne peut pas vraiment dire que l’adaptation de SILENT HILL par Christophe Gans nous ait transcendés. Et il faut reconnaître qu’une suite réalisée par Michael J. Bassett est encore moins bandante, le réalisateur n’étant pas connu pour son sens horrifique très prononcé. Mais le plus amusant (enfin, façon de parler) avec cette suite tardive, c’est à quel point elle tente de convaincre les spectateurs potentiels qu’il s’agit ici du second opus d’une franchise viable. Suite directe du premier film, SILENT HILL : REVELATION brode sur les éléments les moins intéressants du film de Gans, en reprenant le personnage de Sean Bean qui devient ici Harry Mason, et en se concentrant sur sa fille Heather, étrangement attirée par la ville de Silent Hill. Et toute l’imagerie du jeu (enfin telle qu’elle est retranscrite dans le premier film) est ici reprise, avec des « money shots » du Pyramid Head à l’appui, histoire de faire valoir l’usage de la 3-D. Bref, comme le titre l’indique, il va falloir s’attendre à quelques « révélations », mais est-ce que les responsables du film ont compris que l’intérêt des jeux, et la trouille qu’ils procurent, résident justement dans les non-dits ? Réponse le 28 novembre prochain.

Image de prévisualisation YouTube

THE MASTER

Cinq ans après THERE WILL BE BLOOD, Paul Thomas Anderson revient avec THE MASTER, un autre drame historique qui relate l’amitié entre un jeune paumé et un écrivain intellectuel qui décide de monter une organisation religieuse. Raconté comme ça, l’intrigue semble se référer aux prémices de la Scientologie de L. Ron Hubbard. Mais d’une certaine manière, le réalisateur de BOOGIE NIGHTS et MAGNOLIA semble choisir ses sujets – et le traitement qui va avec – de façon à se construire une belle carrière de cinéaste respectable auprès de la presse, mais il faut tout de même lui reconnaître un sens de l’image assez époustouflant. Espérons néanmoins que le film ne partira pas en show d’acteurs totalement improbable, comme cela avait pu être le cas dans la dernière partie de THERE WILL BE BLOOD. Pas de date de sortie prévue chez nous pour le moment.

Image de prévisualisation YouTube

THE EXPENDABLES 2

Et en bonus, parce qu’il faut quand même arrêter avec tous ses films d’auteurs à la mords-moi-le-nœud (oui TAKEN 2, je parle de toi !), voici une petite friandise musclée, avec ce tout petit BTS de THE EXPENDABLES 2, qui nous montre un Sly qui radote légèrement en revenant sur le concept initial de la série (tout péter !) et qui nous prouve surtout que Chuck Norris existe vraiment, et que son apparition dans le film ne sera pas en image de synthèse !

Image de prévisualisation YouTube

4 Commentaires

  1. Juste une question : Life Of Pi sera vraiment en 3D ? Car c’est pas indiqué dans la bande-annonce ?

  2. Juledup

    Filmé en 3D avec les rigs de Cameron/Pace. Et apparemment, c’est énorme ce qu’ils ont tenté sur ce film.

  3. Matthieu GALLEY

    Le monteur de Skyfall c’est Stuart Baird si j’en crois IMDB donc on peut raisonnablement espérer que ça sera pas trop dyslexique à l’écran.

  4. décidément excellent ce blogmag ! j’ai l’impression de retourner à l’époque de la fusion mad / impact… un bel âge d’or réssuscité ! continuez le bon taf, les zinzins…

    votre dévoué, jean-pierre…

Laissez un commentaire