PRIS SUR LE VIF

On ne va pas prétendre que le premier KANE & LYNCH était un grand jeu, notamment à cause d’une maniabilité plutôt délicate et d’une réalisation quelconque, et ce malgré les illustres influences affichées par les développeurs, grands fans de Michael Mann devant l’éternel. Il faut cependant reconnaître au titre de IO Interactive (les cerveaux derrière la licence HITMAN) une certaine tenue scénaristique quand il s’agit d’aligner les archétypes du bon cinéma hard-boiled qui fait l’effet d’une rasade de whisky pur malt au fond de la gorge, là où le cinéma a justement de plus en plus de mal à y parvenir. Mais maintenant que GTA IV est parvenu à tirer sa révérence au réalisateur de HEAT avec la virtuosité qu’on lui connaît, une suite de KANE & LYNCH s’impose-t-elle vraiment ?

Malgré des notes plutôt mitigées et des problèmes de finitions plutôt embarrassants, KANE & LYNCH : DEAD MEN s’est vendu à plus de 1,3 million d’exemplaires à travers le monde, depuis sa sortie en novembre 2007. Si l’on rajoute à cela l’intérêt d’Hollywood pour les deux malfrats badass (la firme Lionsgate songe à confier les rôles à Bruce Willis et Billy Bob Thornton), il y a de quoi penser que les créateurs du célèbre HITMAN ont réussi à imposer deux nouveaux personnages intrigants au panthéon vidéoludique de ces dernières années. Il est cependant difficile de justifier une véritable suite sans certains ajustements. Toujours sous influence du cinéma de Michael Mann, notamment celui de MIAMI VICE et PUBLIC ENNEMIES, les développeurs ont ainsi décidé de poursuivre les mésaventures mouvementés des deux psychopathes à Shangaï, en expérimentant une nouvelle forme de mise en scène hyperréaliste, un peu comme si les fusillades dans les rues de la ville chinoise avaient été filmées au caméscope ou au téléphone portable, puis postées sur des sites comme Youtube. Avec le lien suivant, qui propose la première vidéo de gameplay sous forme de bande-annonce explosive, on touche donc à une certaine forme de mise en abime plutôt habile…

Image de prévisualisation YouTube

L’idée est intéressante, même si la vidéo laisse entendre que les développeurs ne s’interdisent pas quelques entorses à leur volonté de réalisme affichée, notamment avec l’usage de certains ralentis et autres mouvements de caméras un peu trop élaborés pour être exécutés par des témoins qui filment les évènements avec les moyens du bord. Quoi qu’il en soit, la mode de la caméra portée qui s’estemparé de la télévision américaine et d’Hollywood ces dernières années vient de franchir le pas vers le monde du jeu vidéo. Espérons que l’usage sera ici mieux dosé et saura donner une véritable personnalité à KANE & LYNCH : DOG DAYS. Réponse le 27 août prochain.

4 Commentaires

  1. Loic

    C’est moi ou un des badguys a exactement la gueule de Waingro dans « heat »? 😉

  2. Stéphane MOÏSSAKIS

    Tu parles de Lynch, le mec à gauche sur la dernière photo du post ? Moi j’ai toujours trouvé qu’il avait un air de Santiago Segura, mais c’est sûrement toi qui a raison…

  3. Alain

    Waingro j’suis d’accord. Même à leur démarche tu penses à du Miami Vice ou Heat.

Laissez un commentaire