PAIN & GAIN

Bien que l’évènement soit très peu orienté sur la promotion et les annonces, la Game Developers Conference est néanmoins fréquemment le théâtre de révélations sur les jeux à venir. Cette année, c’est notre ami Hideo Kojima qui aura volé le show, en profitant d’une longue présentation consacrée au Fox Engine pour dévoiler rien de mois que l’existence de METAL GEAR SOLID V.

Vous vous souviendrez sûrement que parmi les trailers montrés lors des derniers VGA se trouvait celui d’un mystérieux THE PHANTOM PAIN, développé par le non moins mystérieux Moby Dick Studios. Les fins limier du net eurent tôt fait de repérer dans la vidéo quantités d’indices pointant vers un marketing viral camouflant la possible existence d’un nouveau METAL GEAR. Un lien qui aura été confirmé durant la présentation, puisque THE PHANTOM PAIN sera le sous titre officiel de MGS V. Une manipulation de la promotion dont Kojima est coutumier puisque l’on se rappelle encore aujourd’hui du marketing intentionnellement mensonger de MGS 2 qui aura réussi à dissimuler jusqu’à la sortie du jeu le remplacement de Snake par Raiden comme protagoniste central. Un coup de maître qui n’aura pas été réitéré cette fois ci, les indices ayant été plutôt transparents, mais comme le dit Kojima lui-même, l’opération visait surtout à s’amuser et à amuser les fans, ce dont on lui saura gré au vu de la façon plutôt uniforme dont sont vendus les jeux aujourd’hui.

Image de prévisualisation YouTube

Et le trailer dans tout ça ? Comme d’habitude avec Kojima, il ouvre une porte sur l’intrigue tout en suscitant nombre de questions. On y découvre un Big Boss (à nouveau personnage jouable et à priori le seul) sombrer dans le coma suite à l’attaque d’un mystérieux groupe armé, XOF, qui détruit la Mother Base, coma dont il n’émerge que neuf ans plus tard. On le découvre ensuite amputé d’un bras (source de la douleur fantôme du titre ?), en train de s’échapper de l’hôpital lui aussi attaqué, avec l’aide d’un mystérieux personnage au visage bandé (qui dans une vidéo de gameplay montrée durant la conférence dit s’appeler Ishmael – tiens tiens – et dont la voix ressemble fortement à celle de Kiefer Sutherland). Divers passages d’actions spectaculaires s’enchainent ensuite, dont une poursuite à dos de cheval contre une sorte de spectre enflammé, avant que le trailer ne se conclue sur l’image d’un Big Boss plus Plisskenien que jamais, désormais porteur d’un bras mécanique (similaire à celui d’un des personnages de PEACE WALKER) et porteur d’une veste emblasonné au nom de Diamond Dogs. Ne nous reste plus qu’à tenter de rassembler les pièces du puzzle. On se demandera entre autres si ce ne seraient pas Revolver Ocelot et Psycho Mantis que l’on aperçoit furtivement, ou encore ce que signifie ce mystérieux message « V has come to » qui met un point final à la BA (ou serait-ce une énième boutade liée à la sortie de GTA V ?). Comme d’habitude là aussi, tenter de démêler le vrai du faux représente une grande partie de l’intérêt des bandes-annonces made in Kojima Productions, et il est fort possible que tout ce que l’on croit voir et comprendre ici s’avère faux une fois le jeu en mains, pour notre plus grand délice. Pour notre part, dans la mesure où il a été confirmé que l’intrigue se déroulerait dans les années 80, nous nous prenons à rêver d’un titre qui bouclerait enfin la boucle du chemin de Big Boss vers son statut de bad guy du tout premier METAL GEAR.

Image de prévisualisation YouTube

Reste que nous avons néanmoins quelques éléments concrets à nous mettre sous la dent, et en particulier le statut de GROUND ZEROES par rapport à THE PHANTOM PAIN. Lors de son annonce, il avait été dit que GROUND ZEROES constituerait une sorte de prologue à MGS V, un statut qui a été réitéré puisque Kojima a déclaré que la combinaison de GROUND ZEROES et PHANTOM PAIN formerait le METAL GEAR SOLID V au complet. Au vu des déclarations récentes du créateur sur sa volonté d’explorer le format épisodique dans les jeux vidéos, on peut imaginer que GROUND ZEROES pourrait être un jeu vendu à part préalablement à la sortie de MGS V et qui illustrerait l’attaque sur la Mother Base dont nous parlions plus haut, dans une démarche similaire à celle pratiquée par Capcom pour DEAD RISING 2. Au-delà de ça, Kojima a répété que le gameplay se déroulerait en monde ouvert, en accord avec une volonté de proposer une approche moins dirigiste de l’infiltration, qui demandera de réellement planifier sa méthode au préalable, jusque dans le choix du moment de la journée (un cycle jour/nuit en temps réel est incorporé au gameplay, avec démonstration à l’appui pendant la conférence via une démonstration du trailer original de GROUND ZEROES se déroulant cette fois de jour). Il aura d’ailleurs tenu à préciser que tous les extraits montrés, que ce soit dans la bande-annonce ou la démo de gameplay, provenaient uniquement du tutorial, laissant ainsi penser que nous n’avons pour le moment pas vu grande chose de la concrétisation de cette approche dans les faits. Bien évidemment, il faudra également souligner la qualité du Fox Engine qui, pour ce que l’on en voit ici, offre une incroyable gestion de la lumière et des visages, le photoréalisme n’étant vraiment plus très loin. Couplé avec son apparente adaptabilité (ce qui est montré tournait sur un PC mais le résultat sur les consoles actuelles devraient s’en approcher, et aucune version next-gen n’est annoncée pour le moment), il se pourrait bien que Kojima soit en passe de réussir son pari : offrir aux développeurs japonais un moteur propriétaire capable de rivaliser avec ceux utilisés par les studios occidentaux, Unreal Engine en tête.

Image de prévisualisation YouTube

Tout ceci formerait donc un tableau idyllique ne serait-ce un gros bémol : David Hayter, iconique voix anglaise de Snake, ne sera visiblement pas de la partie. L’acteur/réalisateur/scénariste n’aurait d’ailleurs même pas été contacté, dixit une déclaration sur son compte twitter (supprimée depuis). Dans une interview au site Gametrailers, Kojima s’est justifié sur ce point par une volonté de ré-inventer METAL GEAR, rendant alors un changement d’interprète pour Snake. Une excuse compréhensible, mais difficile à avaler dès lors qu’on sait que Akio Otsuka, le non moins iconique doubleur japonais, sera lui de la partie dans la patrie d’origine du jeu. Voilà qui est donc fort décevant, à moins qu’il ne s’agisse là d’une énième manipulation… Il nous faudra attendre pour le savoir, de même qu’il nous faudra attendre pour connaître une date de sortie et de plus amples informations. On prend les paris sur de nouvelles révélations lors de l’E3. En attendant, Kojima aura réussi son coup : il peut encore une fois jurer ses grands dieux que cette fois ci, c’est son dernier, on est prêt à rempiler une nouvelle fois aux côtés de Big Boss.

2 Commentaires

  1. Le trailer soulève une autre interrogation, et j’ai pas l’impression qu’elle ait été relevée par les différents sites l’ayant analysé (mais je peux me planter, j’ai pas tout lu non plus ^^) : il s’ouvre et se clôture (si l’on ne compte aps le post-générique « Diamond Dogs ») sur un plan en vue subjective d’un personnage dans un lit d’hôpital.
    La première scène montre qu’il s’agit d’un personnage mystérieux, autre que Kaz Miller ou Big Boss (Kaz dit « and what about HIM ? »).
    Lorsque la dernière scène arrive, le spectateur du trailer déduit par tout ce qui précède que la vue subjective correspond à celle de Big Boss. Mais pourquoi ne serait-ce pas à nouveau celle du « troisième » personnage ? Et ce troisième personnage ne pourrait-il pas être le héros de Phantom Pain (dans une série où le clonage est un des thèmes récurrents, ça ne parait pas totalement absurde) ?

  2. hotei

    Dans l’interview de Kojima sur gametrailers vers (5:30), Kojima dit qu’il est ce 3eme personage.

Laissez un commentaire