LES PIEDS DANS LA GUEULE !

Vous avez fait le tour des duels au lance-roquette façon INVASION USA dans BLACK OPS ? Vous n’en pouvez plus d’attendre la fin de l’année pour pouvoir enfin foutre des lance-flammes dans le cul des Locustes avec GEARS OF WAR 3 ? Epic Games et People can Fly ont pensé à vous ! Avec BULLETSTORM, vous allez enfin pouvoir combler le vide qui trouble votre existence et même gagner de l’expérience par dessus le marché ! En bref, amis de la poésie, cassez vous, c’est pas ici que ça se passe !

Les headshots, c’est dépassé ! Avec BULLETSTORM, vous allez pouvoir inaugurer une belle série de « testishots », de panards dans la tronche, d’explosions de grosses putes au riot gun, de missiles dans le cul, de bastos dans le cou et autres joyeusetés qui feraient presque passer le Charles Bronson hardcore du JUSTICIER DE NEW YORK pour un aimable amateur de fraises au sucre. Gagner des points en massacrant son prochain, c’est quand même la raison d’être du jeu vidéo non ? La preuve en images !

Image de prévisualisation YouTube

Et comme un bonheur ne vient jamais seul et que BULLETSTORM sortira à la fin février dans le monde entier, Electronic Arts et Epic Games mettent les petits plats dans les grands pour concocter une bande-annonce qui s’adresse une fois de plus à un public raffiné, délicat et civilisé. En un mot : urbain. Voilà, c’est tellement beau qu’on dirait presque que quelqu’un a adapté LES FLEURS DU MAL de Baudelaire en jeu vidéo !

Image de prévisualisation YouTube

2 Commentaires

  1. Hicks

    ça à l’air subtil 😀
    dans le genre bourrin, vous avez testé Duke Nukem Forever ? (oui, moi je l’attends toujours, je ne désespère pas. Je veux savoir si le héros vidéo ludique de ma tendre jeunesse botte toujours autant les culs de ces connards de porcoflics avec classe)

  2. Fest

    Manque plus qu’une BO à base de clavecin et de musique baroque… Depuis que j’ai vu la première vidéo de gameplay j’ai la bave aux lèvres en bon esthète que je suis.

    Reste plus qu’à espérer que ça soit pas trop répétitif à la longue (c’est comme les alexandrins au bout d’un moment ça devient lourd).

Laissez un commentaire