LA DERNIÈRE CROISADE

Les patrons reviennent aux affaires ! Après un BATMAN: ARKHAM ORIGINS en demi-teinte qui ne faisait guère avancer le schmilblick, Rocksteady Studios reprend en main la destinée ludique de l’homme chauve-souris avec ce BATMAN: ARKHAM KNIGHT qui risque bien de boucler la trilogie en beauté.

Située un an après les événements narrés dans BATMAN: ARKHAM CITY, l’intrigue voit les différents super-vilains auxquels Batman est régulièrement confronté unir leurs forces afin de se débarrasser une bonne fois pour toutes du héros. Batman va devoir donc faire face à une série de pièges tendus par le Pingouin, L’Épouvantail, Double-Face, Harley Quinn et bien d’autres on l’imagine. Mais son plus grand défi pourrait bien être le « Arkham Knight » en titre, un mystérieux et nouvel ennemi spécialement créé par les développeurs de Rocksteady pour les besoins du jeu. On prie bien fort pour qu’il ne s’agisse pas une nouvelle fois du Joker déguisé et on gardera à l’esprit que BATMAN: ARKHAM CITY laissait dans une quête secondaire sous-entendre un futur rôle important pour Hush…

Pour Rocksteady, il s’agit là de la conclusion de leur trilogie avant de se lancer dans un projet tenu secret mais sans aucun rapport avec Batman. On peut donc espérer qu’avec un tel postulat, la dite conclusion sera explosive. Une chose est certaine au vu des premières informations en tout cas, les membres du studio ne se reposent pas sur leurs lauriers et semblent bien décider à faire évoluer leur formule. À ces fins, la plus grosse innovation de BATMAN : ARKHAM KNIGHT sera bien évidemment l’introduction de la Batmobile. Réclamé à corps et à cris par les fans, l’iconique véhicule sera bel et bien jouable et Rocksteady ambitionne d’en faire la meilleure voiture jamais créée pour un jeu. Carrément ! Son ajout ne sera pas sans conséquences sur le design puisque les rues de Gotham seront désormais plus larges afin d’accommoder d’incontournables poursuites. La surface de jeu prend pour cadre le centre de Gotham, divisé en trois îles et sera cinq fois supérieure à celle de BATMAN: ARKHAM CITY. La traversée telle qu’on l’a connue dans les précédents jeux restera cependant à l’honneur et bénéficiera de quelques ajouts comme la possibilité d’utiliser désormais ses gadgets en plein vol. Autre pilier de la série, le système de combat sera lui aussi revu à la hausse, avec des ennemis plus agressifs et un arsenal offensif plus vaste, agrémenté de projections et de frappes au sol. Si les fondamentaux ne semblent pas vraiment changer, on perçoit néanmoins que les développeurs de Rocksteady souhaitent apporter suffisamment de nouveautés pour ne pas faire de leur nouveau titre un simple épisode itérant sur la même formule, une approche qui plombait BATMAN: ARKHAM ORIGINS. Enfin, il convient de noter que si Kevin Conroy revient interpréter Batman, Paul Dini ne sera plus de la partie. Pas forcément de raison de s’inquiéter outre mesure, tant les membres de Rocksteady ont largement fait la preuve de leur compréhension du personnage, la conclusion de leur arc narratif ayant été en prime prévue de longue date selon leurs dires (Dini lui-même leur a accordé toute sa confiance sur Twitter par ailleurs).

Image de prévisualisation YouTube

Mais le choix le plus radical effectué par le studio pourrait bien être celui du support. À l’heure où de nombreux jeux optent encore pour le « cross-gen », les britanniques ont choisi pour leur part de se concentrer uniquement sur la génération PS4/Xbox One. Un choix qui pourrait s’avérer payant : focaliser leurs efforts sur les plate-formes plus puissantes devraient en effet leur permettre de déployer pleinement leur maîtrise technique sans avoir à faire les compromis connus sur certains jeux récents. Et voilà qui pourrait bien pousser certains (dont votre serviteur) à enfin sauter le pas. En attendant la sortie prévue pour la fin d’année, et une première vidéo de gameplay, il y a fort à parier que le magnifique trailer signé Blur Studios, aussi « badass » que solennel, risque de tourner en boucle chez beaucoup d’entre vous !

À LIRE ÉGALEMENT
Notre critique de BATMAN : ARKHAM ORIGINS
Notre critique de BATMAN : ARKHAM CITY
Une interview de David Hego, directeur artistique de BATMAN : ARKHAM ASYLUM et BATMAN : ARKHAM CITY

1 Commentaire

  1. Super alléchant comme programme ! Le genre de jeu qui moi aussi me fera passer vers la next gen (PS4, fidèle à Sony je suis ;)) !

Laissez un commentaire