KANSAS, NO MORE !

Un an après le début de son tournage, OZ : THE GREAT AND POWERFUL de Sam Raimi se dévoile enfin avec une très jolie bande-annonce, mais un peu trop sage pour convaincre pleinement.

Très attiré par la fantasy, au point de travailler sur une adaptation de WORLD OF WARCRAFT pendant quelques années, Sam Raimi profite de la volonté du studio Disney de capitaliser sur le culte du MAGICIEN D’OZ pour se lancer enfin dans le genre à pieds joints. Attention, OZ : THE GREAT AND POWERFUL n’est pas un remake ou une nouvelle adaptation du roman de L. Frank Baum, mais une préquelle écrite par Mitchell Kapner (Hm… MON VOISIN LE TUEUR) et le romancier David Lindsay-Abaire. Après avoir envisagé les stars Johnny Depp et Robert Downey Jr. sous l’influence du studio, le réalisateur finit par engager James Franco dans le rôle du magicien de cirque Oscar Diggs, un homme à femmes obligé de quitter le Kansas sous peine de représailles. En route, il finit par être emporté par une tornade qui l’emmène dans la fabuleuse cité d’Emeraude, en plein coeur du merveilleux pays d’Oz.

Image de prévisualisation YouTube

La bande-annonce semble clairement appuyer la filiation avec LE MAGICIEN D’OZ et le film de Victor Fleming (et consorts), comme en atteste cette belle idée (à voir si elle sera exploitée dans le film), avec ce noir et blanc qui devient couleur (et CinémaScope) dès lors que le spectateur accompagne Oscar dans son entrée dans l’imaginaire. Mais ces quelques images semblent mettre en avant le principe de préquelle du film, sans forcément s’attarder sur le trio de sorcières interprétées par Michelle Williams, Mila Kunis et Rachel Weisz (si ce n’est à travers une certaine imagerie, et ce plan final plutôt familier dans l’univers de Raimi), et il y a fort à parier que c’est clairement par ce biais que le réalisateur risque bien de s’approprier un matériau et un univers dont il est fan. Et c’est sans compter évidemment sur les portraits de femmes dont il est capable, comme l’ont démontré auparavant MORT OU VIF ou encore INTUITIONS et le personnage de Mary-Jane dans la trilogie SPIDER-MAN. Ne reste plus qu’à espérer que le style inimitable de « Sam the Man » soit de la partie (surtout que le film est en 3-D ! Je répète pour les aveugles, les borgnes et les presbytes : du Sam Raimi… en 3-D bordel !) et que les dirigeants du studio ont décidé de tempérer cet aspect dans la bande-annonce – comme ce fut déjà le cas sur celle de JUSQU’EN ENFER – histoire de ne pas affoler les spectateurs de ALICE AU PAYS DES MERVEILLES ou ceux qui n’ont jamais vu un décadrage de leur vie. Car même si l’imagerie ici dévoilée s’avère particulièrement iconique, elle ne témoigne pas pour autant des véritables sommets de folie visuelle qui ont fait la gloire du cinéaste. On ira vérifier tout cela au moment de la sortie, prévue pour le 3 avril 2013 en France, sous le titre LE MONDE FANTASTIQUE D’OZ.

2 Commentaires

  1. De toute façon, ce sera forcément l’un des meilleurs films de l’année (avec Pacific Rim et la suite de Bilbo Le Hobbit). Même un Sam Raimi mineur, c’est toujours au-dessus de ce qu’il y a à côté (en témoigne son moins bon film,Pour L’amour du Jeu, qui est très loin d’être véritablement déshonorant. Sam Raimi fait parti de mes réalisateurs préférés, et son film est l’un de ceux que j’attends le plus. Merci pour cette preview.

  2. Jerome M.

    visuellement, la BA commence plutot bien avec ces jolis SFX en noir et blanc (la tornade, l’apesanteur), mais ensuite, Oz evoque malheureusement les decors CGI desesperement froids et non tangibles du Alice de Burton.

    A tout prendre, j’aurais prefere des decors plus petits mais reels a la maniere du Mirror Mirror de Tarsem Singh.

    Il faudra voir si Raimi parvient a faire surnager son histoire et ses persos au milieu de ses decors numeriques.

Laissez un commentaire