FANTÔME CONTRE… TUEUR !

S’il est une série dont la réputation s’est construite essentiellement sur la force de sa narration, c’est bien celle des ACE ATTORNEY, les désormais célèbres « simulations d’avocat » made in Capcom. Forcément limité dans leur gameplay vu leur optique de roman interactif, les ACE ATTORNEY se sont en revanche toujours appuyé sur des intrigues solides et accrocheuses bourrées de rebondissements qui se savouraient avec le même plaisir que procure un bon roman policier. Probablement conscient que la série tend sur ses derniers épisodes à tourner quelque peu en rond, son créateur Shu Takumi se lance aujourd’hui dans une nouvelle aventure avec GHOST TRICK. Et le moins qu’on puisse dire et que cette nouvelle création s’annonce au moins aussi originale et rafraichissante que la précédente.

Sissel, le héros de GHOST TRICK a un gros problème : lorsque débute l’aventure, il est mort, assassiné par un mystérieux tueur, et pour couronner le tout, il a perdu la mémoire. Désormais devenu un fantôme, il va devoir déméler l’échevau de sa mort mystérieuse avant que l’aube arrive et que son âme disparaisse, et pour ce faire va devoir protéger d’autres personnes du tueur qui a déjà eu sa peau. GHOST TRICK se veut donc, à l’instar des ACE ATTORNEY, un jeu d’aventure basé sur des puzzles de logique, l’originalité venant ici de la nature non-corporelle du personnage qui, faute de pouvoir intervenir directement sur la situation, agit en possédant des objets afin de créer des réactions en chaîne qui viendront avertir les personnes menacées par le tueur de la présence du danger.

Image de prévisualisation YouTube

Les plus vieux gamers d’entre vous penseront immédiatement à HAUNTING STARRING POLTERGUY sur Megadrive (dans lequel on incarnait un poltergeist cherchant à virer une abominable famille de sa demeure), et pour les cinéphiles que nous sommes, on pourrait évoquer une sorte de DESTINATION FINALE inversée. Voilà qui promet en tout cas un gameplay riche et assez varié, le jeu semblant offrir de multiples façons d’aborder les puzzles, ce qui devrait être un plus par rapport aux ACE ATTORNEY où le joueur devait souvent se plier à la logique parfois saugrenue du jeu. Le tout est enrobé dans une 2D du plus bel effet qui rappelle celle de l’excellent EXIT sur PSP (le tueur de GHOST TRICK rappelle d’ailleurs fortement le héros de ce dernier, ainsi que le Djigen de la série LUPIN III) et au service, on l’espère, d’une de ces intrigues tortueuses dont Takumi a le secret. Et un bonheur n’arrivant jamais seul, l’Occident n’aura pas à attendre des années pour découvrir le jeu comme ce fut le cas pour les ACE ATTORNEY (rappellons que ces derniers virent le jour sur Game Boy Advance mais qu’il fallut attendre les portages sur DS pour les voir bénéficier de versions traduites), Capcom ayant annoncé une sortie par chez nous pour cette fin d’année 2010. Elle est pas belle la vie ?

Image de prévisualisation YouTube

Pas encore de commentaire

Laissez un commentaire