AIGLE DE FER

Programmé pour une sortie en juin 2013, MAN OF STEEL, le reboot de Superman par Zack Snyder et Christopher Nolan, se dévoile enfin par l’intermédiaire d’un teaser quelque peu allusif. Premières impressions.

À peine six ans après un SUPERMAN RETURNS de sinistre mémoire qui avait tout juste remboursé son budget lors de son exploitation en salles, l’homme d’acier créé il y a 80 ans par Jerry Siegel et Joe Shuster connaît donc un deuxième reboot, cette fois-ci placé sous les auspices de Christopher Nolan (production et scénario) et Zack Snyder (réalisation). À l’instar de Sony qui produit THE AMAZING SPIDER-MAN en catastrophe pour ne pas perdre les droits du personnage, la Warner est d’ailleurs obligée de lancer la production d’un nouveau long-métrage avant la fin de l’année 2011. En effet, après cette échéance et par décision de justice, les héritiers de Siegel et Shuster sont en droit de demander des royalties au studio sur le manque à gagner d’un film toujours en développement. Ceci explique pourquoi le tournage de MAN OF STEEL débute en août 2011, alors que sa sortie est déjà programmée en 2013, afin de ne pas faire de l’ombre à celle de THE DARK KNIGHT RISES. Le synopsis dévoilé pour l’instant par la production joue plus ou moins la carte du mystère : il y est toujours question de Kal-El, jeune homme originaire de la planète Krypton et envoyé sur Terre par son père Jor-El (Russell Crowe). Élevé par ses parents adoptifs, Jonathan et Martha Kent (Kevin Costner et Diane Lane), celui que l’on appelle désormais Clark Kent (l’Anglais Henry Cavill, qui était passé à deux doigts d’enfiler la cape rouge en 2006) va devoir apprendre à maîtriser les pouvoirs immenses qui sont les siens et choisir ce qu’il compte en faire : les mettre au service du bien ou les utiliser pour assouvir sa volonté de puissance ? Un héros débutant qui se pose des questions existentielles, ça ne vous dit rien ? Oui, c’était déjà l’approche de Christopher Nolan sur BATMAN BEGINS, le reboot de la franchise de l’homme chauve-souris. Or, justement, suite à une discussion avec son scénariste David S. Goyer, le cinéaste a trouvé une manière de rebooter également Superman et en a fait part à la Warner, qui lui a dit « Vas-y mon gars, no problémo ! ». Zack Snyder est arrivé à bord du projet beaucoup plus tard, après qu’un certain nombre de réalisateurs aient été contactés (Guillermo Del Toro, Darren Aronofsky, Jonathan Liebesman, Ben Affleck ou encore Tony Scott – bref que des noms que, pour diverses raisons, on imaginait difficilement à la tête d’un tel film) et a dit lui aussi « amen » à l’approche de Nolan. On savait jusqu’ici peu de choses sur cette approche, si ce n’est que Nolan souhaitait que ce reboot fonctionne comme si il n’y avait jamais eu de film sur Superman avant lui. Un parti-pris auquel l’échec artistique du film de Bryan Singer, qui n’arrivait jamais à s’émanciper de l’influence écrasante du chef-d’œuvre de Richard Donner, n’est sans doute pas étranger. Mais également un parti-pris qui correspond bien à Nolan puisque le réalisateur d’INCEPTION avait opéré de la même manière avec le personnage de Batman. (au passage, après THE DARK KNIGHT et MAN OF STEEL, si jamais Nolan se lance dans un film sur Wonder Woman, on lui suggère déjà un titre : AMAZON PRINCESS)

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

On en sait maintenant un peu plus sur l’approche de MAN OF STEEL puisque le teaser du film a été dévoilé ce week end. Deux teasers en fait, pour le prix d’un seul, puisqu’il s’agit à chaque fois de la même bande-annonce mais rythmée soit par la voix off de Kevin Costner (le père adoptif, qui prévient son fils qu’il devra un jour choisir au service de quelle cause il souhaite mettre ses pouvoirs), soit par celle de Russell Crowe (le père biologique, qui annonce à son rejeton son destin messianique). En ce qui concerne les images, on a droit à une série de plans sur un Clark Kent enfant en train de jouer avec une cape rouge autour du cou, puis le même, adulte et barbu, en train de faire du stop au bord d’une route ou bien de pêcher du poisson à bord d’un chalutier. Le tout sur la musique douloureuse et solennelle de Howard Shore pour LE SEIGNEUR DES ANNEAUX. Enfin, la bande-annonce se clôt par un plan de Superman en train de voler, dépassant le mur du son puis laissant deux traînées blanches dans le ciel semblables à celles d’un avion (It’s a plane ? Yes, and it’s Superman too !). L’ensemble laisse une drôle d’impression : entre lyrisme grisâtre et esthétique publicitaire, on pense à du Terrence Malick (pas mal de gros plans sur la mer, sur des brins d’herbe, sur une mouette, sur un papillon…), au teaser du PEARL HARBOR de Michael Bay ou encore à une pub récente pour les jeans Levi’s.

Image de prévisualisation YouTube

Le problème, c’est que, mis à part le plan aérien final, tout ça n’évoque pas vraiment l’univers de Superman. On peut voir ici la patte de Christopher Nolan, qui a sans doute abordé le personnage comme il a abordé Batman : avec un net penchant pour une sorte de romantisme tristounet. Problème : si le héros crépusculaire qu’est Batman pouvait s’accommoder d’un tel traitement, on nous permettra d’en douter fortement pour un personnage solaire et christique comme Superman. Quant à l’esthétique sous influences dont on parlait un peu plus haut, on peut sans doute la mettre sur le compte de Zack Snyder, qui ne nous a jamais prouvé, jusqu’ici, qu’il était capable de créer quelque chose de lui-même, ne cessant jamais de reprendre des idées à droite et à gauche pour n’en reproduire que l’enveloppe désincarnée, voire détournée de son sens initial. Si l’on en croit certaines informations ainsi que l’autre teaser dévoilé au Comic Con de San Diego, qui en montrait quand même beaucoup plus en termes de pyrotechnie et d’imagerie supermanienne, MAN OF STEEL risque fort, à l’arrivée, de ressembler davantage à un film de Zack Snyder mais, dans l’immédiat, vous aurez compris que ce teaser naturaliste et sans doute pas très fidèle au film à venir, nous laisse plutôt dubitatifs. On vérifiera quand même sur pièce en juin prochain.

Un petit condensé de Terrence Malick pour la route :

Image de prévisualisation YouTube

6 Commentaires

  1. NonooStar

    « L’homme d’acier créé il y a 80 ans par Jerry Siegel et Joe Shuster connaît donc un deuxième reboot »

    C’est plutôt son premier, non ? Vu que le film de Singer ne reprenait pas l’histoire de zéro, ce n’était pas vraiment un reboot.

  2. Poivre

    Tu résumes dans ton message une bonne partie de l’échec du film de Singer: à force d’avoir le cul entre deux chaises entre le film de Donner et la volonté de relancer une nouvelle saga (le père Bryan avait pas lâché X-Men pour faire un seul Supes si mes souvenirs sont bons) , on arrive à un résultat discutable entre une vraie suite et un faux reboot.
    Quand Arnaud Bordas parle de raté par manque d’anticipation c’est exactement ça, difficile de fédérer le public avec comme fondation un grand écart aussi casse gueule…

    Pour Man of Steel, ça ressemble pas à ce que je peux attendre d’un film sur Superman. On verra bien le résultat en 2013…

  3. JCC

    Ca aurait été très drôle qu’à la fin d’Into The Wild, on se rende compte que le personnage principal était en fait Superman… Ha ben, c’est ce que Snider va faire apparemment 🙂

  4. Fest

    Y a tout de même de beaux restes dans le film de Singer : la scène de l’avion avec atterrissage dans le stade, le plan où il lévite dans l’espace, toutes les scènes de vols…

    Sinon Snyder est un gros bourrin mais j’aime bien le teaser, alors comme Jean-Claude Dusse je me dis que sur un malentendu ça peut marcher (au moins ça va fighter).

  5. Nassim

    La musique du teaser est de Hans Zimmer pour le film « the thin red line » de terence Malik, c’est le morceau qui s’appelle « journey… ». En ce qui concerne ce teaser, et ayant vu sur internet l’autre comic con teaser, je crois que le rythme du film sera nettement plus endiablé, ce sera peut etre le film qui deviendra « le meilleur film de super hero »! Titre toujours tenu actuellement par le film de Donner sur Superman.

  6. En même temps Terence Malick et pub pour jeans levis c’est pas si éloigné… Je dis pas ça pour trolller, mais Malick pour moi c’est pas loin de l’intox absolue…

    JP Koff.

Laissez un commentaire