PARIS SOUS LES BOMBES

À moins d’un mois avant sa sortie, CALL OF DUTY : MODERN WARFARE 3 s’offre une double actualité. D’abord sous la forme d’une nouvelle bande-annonce qui enquille, une fois de plus, les « money shots » à tout va, mais aussi avec la présentation de deux niveaux de la campagne solo, à laquelle nous avons assisté en septembre dernier. Et dans les deux cas, on peut dire que Paris s’en prend plein la gueule dans cet épisode. Et les bobos masos que nous sommes applaudissent des deux mains. Ou presque !

Ceux qui n’ont pas échappé à la machine de guerre COD savent que le conflit s’étale désormais aux quatre coins du monde, et notamment aux États-Unis et en Europe, et notamment en Angleterre, en Allemagne et en France. Il est donc logique que les développeurs qui ont fait le déplacement jusque chez nous pour nous donner un petit aperçu de la campagne solo aient choisi de dévoiler l’un des niveaux qui se déroule dans les rues de Paris. Pas de doute, entre les immeubles haussmaniens, les petites places fleuries et les lampadaires caractéristiques, nous sommes bien dans la « Ville Lumière » et autant dire qu’elle en prend pour son grade ! Coups de feu nourris, explosions de bagnoles et vol d’AC 130 qui multiplie les tirs groupés, voilà ce qui nous a été montré, dans une réminiscence du célèbre niveau du premier MODERN WARFARE, qui a d’ailleurs été décliné dans le mode « Spec Ops » de MODERN WARFARE 2 depuis. Et c’est bien le problème. Car en l’état, ce qui nous a été montré ne fait que flatter les habitués de la licence dans le sens du poil. Certes, c’est léché, l’ambiance est effective et l’action vraiment spectaculaire, mais on ne sort jamais du cadre d’un CALL OF DUTY, à tel point d’ailleurs qu’il devient même étrange de voir les décors du jeu – très familiers dans le cas présent – résister sous le feu nourri de l’AC-130, surtout quand les multiples bande-annonces de BATTLEFIELD 3 n’hésitent pas à mettre l’accent sur les possibilités de destruction permises par le nouveau moteur Frostbite.

Même chose avec le second niveau qui a été montré, une fusillade particulièrement nourrie qui se conclue en poursuite scriptée dans les méandres du métro Londonien, avec déraillement à l’appui. De toute évidence, les développeurs mettent l’accent sur l’action non-stop, propre à la série depuis le premier MODERN WARFARE, mais là encore, le sentiment de « déjà joué » l’emporte sur le spectacle, aussi bien mené soit-il. À la décharge du jeu, il faut reconnaître que les véritables enjeux de ces deux passages ont été tenus secrets, afin de ne pas spoiler les personnes présentes, et on sait bien que l’implication narrative du joueur reste l’un des meilleurs atouts de la licence, même si de ce côté-là, on se demande encore si le titre ne va pas souffrir du très médiatisé démantèlement du studio de développement Infinity Ward, alors que le jeu était déjà bien avancé dans sa confection. Une chose est certaine, la récente bande-annonce baptisée « Redemption » sait remettre les choses à leur place et vanter les promesses spectaculaires de MODERN WARFARE 3, ainsi que l’éventuelle résolution des enjeux mis en place dans les deux premiers opus, puisque c’est confirmé, ce bon vieux baroudeur de Capitaine Price fait une fois de plus son retour ici. Par ici la grosse casse !

Image de prévisualisation YouTube

2 Commentaires

  1. Fest

    Perso j’attends surtout de tâter du multi… Battlefield est plus beau, plus novateur, mais la beta ne m’a pas entièrement convaincu.

  2. david bergeyron

    Ils ont même osé le combat en apesanteur dans un avion qui tombe à pic. Rien que pour ça, je veux y jouer.

Laissez un commentaireRépondre à david bergeyron