DANS LA GUEULE DU LOUP

À peine un an après la sortie de WOLFENSTEIN : THE NEW ORDER, les développeurs de Machine Games proposent une extension sous forme de préquelle standalone disponible en téléchargement, mais aussi en version physique en Europe. Est-ce que WOLFENSTEIN : THE OLD BLOOD mérite l’investissement ?

On a bien envie de répondre par l’affirmative, même si cette préquelle ne propose fondamentalement rien de nouveau : même moteur physique, même gameplay cependant très efficace, même relecture d’une vieille licence canonique du jeu vidéo. Mais pour ceux qui ne se sont pas essayés à WOLFENSTEIN : THE NEW ORDER, cette préquelle peut faire office d’introduction musclée pour un prix somme toute modique (8 chapitres et 5/6 heures de jeu pour 20 euros). Il faut dire que les développeurs de Machine Games ont toujours les bonnes références (rien que le visuel principal du jeu renvoie à celui du film d’aventures LE DERNIER TRAIN DU KATANGA) et parviennent toujours aussi bien à trouver l’équilibre de ton nécessaire, entre idées complètement barrées hérités du cinéma d’exploitation (il pleut des zombies nazis !) et approche émotionnelle au premier degré. De plus, budget oblige, les cinématiques et les passages scriptés sont moins envahissants dans WOLFENSTEIN : THE OLD BLOOD, ce qui tend à rendre l’aventure un peu plus nerveuse et ramassée.

Image de prévisualisation YouTube

Il faut toutefois reconnaître que cette nouvelle itération joue plus volontiers la carte de la nostalgie, en proposant cette fois un retour au château Wolfenstein le temps de quelques chapitres, mais surtout en jouant sur la patine graphique du jeu original, pour des niveaux facultatifs présentés sous forme de cauchemars et dans lesquels le héros B.J. Blazkowicz shoote des soldats nazis en pixels, comme en 1992 ! L’idée est certes amusante mais un poil répétitive puisqu’elle est déclinée dans chacun des 8 chapitres. Reste que pour ceux qui ont déjà fait WOLFENSTEIN : THE NEW ORDER, cette préquelle présente avant tout un intérêt narratif, parvenant à lier les deux aventures de façon plutôt satisfaisante, notamment dans le parcours de B.J. Blazkowicz. Moins touchant que le précédent jeu, WOLFENSTEIN : THE OLD BLOOD a néanmoins le mérite de mettre l’accent sur l’humanité de son personnage principal, ce qui reste tout de même un exploit au milieu de tous ces démembrements de nazis au shotgun. On l’a dit, tout est une question d’équilibre !

À LIRE ÉGALEMENT
La critique de WOLFENSTEIN : THE NEW ORDER

TITRE ORIGINAL Wolfenstein : The Old Blood
GENRE FPS
ÉDITEUR Bethesda Softworks
DÉVELOPPEUR Machine Games
CONSOLE PC / Xbox One / PS4
DATE DE SORTIE 05 mai 2015

Pas encore de commentaire

Laissez un commentaire