YELP ME YELP YOU !

Après quatre épisodes de cette 19ème saison, South Park (notez les minuscules) est de pire en pire. Après être passée de l’extrême politiquement correct à l’extrême politiquement incorrect, après s’être soudain gentrifiée, notre ville préférée est soudain peuplée… de critiques gastronomiques !

À son meilleur, SOUTH PARK est une merveilleuse machine à démonter les hypocrisies. Après deux épisodes particulièrement virulents et pas forcément très subtils (STUNNING AND BRAVE et WHERE MY COUNTRY GONE?), Trey Parker et Matt Stone sont passées dans un mode un peu plus soft mais sans rien perdre de vue leur propos général. La gentrification de South Park leur permet alors d’aborder l’hypocrisie d’une société qui prétend avoir évacué tout rapport de domination sous prétexte d’avoir réglé ses problèmes de représentation. Le principe de départ de YOU’RE NOT YELPING semble au premier abord un peu ridicule. Suite à la multitude de nouveaux restaurants à South Park, un grand nombre d’habitants se piquent d’être critiques gastronomiques parce qu’ils ont un compte Yelp… ce qu’ils n’hésitent pas à rappeler à chaque restaurant pour obtenir divers avantages. Néanmoins, un tel postulat est tout d’abord une source immédiate de gags lorsqu’il s’agit de moquer l’importance que se donnent les prétendus critiques.

On a donc droit à Gerald Broflovski qui s’enferme dans son bureau, pipe au bec et cantate de Mendelssohn dans la sono, pour écrire une critique sur un Applebee’s, une chaîne de restaurants-grills similaire à Courtepaille en France. Et c’est toujours un plaisir de voir le chef de la police du comté de Park mettre le même zèle à écrire des commentaires sur Yelp qu’à arrêter des riches Noirs (THE JEFFERSONS) ou qu’à traquer les clients de prostituées (BUTTERS’ BOTTOM BITCH). Sans compter que l’épisode réussit parfaitement à faire passer l’idée que tous les « Yelpers », si sûrs de leur importance, n’ont trouvé là qu’un moyen dérisoire d’oublier leur propre insignifiance. Comme souvent avec SOUTH PARK, une prémisse absurde est une bonne excuse pour plonger encore plus dans l’absurde… d’où cette séquence où les « Yelpers » décident de ravager les restaurants qui ont arrêté de les servir. Le quartier Shi Tpa Town (créé pendant l’épisode THE CITY PARK OF TOWN) devient alors le théâtre d’une véritable petite guerre… que Trey Parker et Matt Stone prennent un malin plaisir à illustrer avec des images réelles de djihadistes.

Cela dit, le personnage central de l’épisode est évidemment Cartman. Comme souvent, c’est lui qui, par son caractère égocentrique et outrancier, révèle au grand jour l’hypocrisie des « Yelpers ». Contrairement aux milliers d’autres utilisateurs du site qui partagent son illusion d’être un critique influent, Cartman ne se contente pas de demander un petit traitement de faveur. Comme à son habitude, il profite du peu de pouvoir qui lui est accordé pour humilier autrui. Dans YOU’RE NOT YELPING, cela se traduit par l’humiliation ouvertement raciste de David, fils des propriétaires du restaurant mexicain (qui, par ailleurs, n’est pas originaire du Mexique mais de l’Idaho).

Image de prévisualisation YouTube

L’épisode se finit sur une sorte de retour à l’équilibre lorsque la mairie attribue un badge à tous les « Yelpers ». Satisfaits d’avoir un symbole qui les distingue du reste de la population, ceux-ci sont désormais ravis même si les restaurateurs, de leur côté, peuvent désormais les repérer facilement et garnir allègrement leurs plats de morve, de sperme et d’autres sécrétions du même genre. Au cours d’une saison « normale » de SOUTH PARK, c’est-à-dire sans la continuité établie depuis le début de la saison 19, ce genre d’épilogue chanté (à la manière du Jacking it in San Diego à la fin de BUTTERBALLS) aurait été une conclusion sans conséquence. Mais étant donné la logique de la saison en cours, il n’est pas impossible que les « Yelpers » découvrent à un moment le sort qui leur est réservé. Alors qu’on arrive presque à la moitié de la saison (qui devrait compter dix épisodes), Trey Parker et Matt Stone ont ouvert pas mal de pistes. Entre la rénovation de la ville en mode « politiquement correct », la réaction outrancière de Monsieur Garrison parti conquérir Washington et la rébellion secrète d’une partie de la ville contre la gentrification, les auteurs semblent préparer le terrain pour un final particulièrement détonnant. Il leur reste six épisodes pour faire monter la tension et nous offrir une apothéose digne des grandes heures de la série !

À LIRE ÉGALEMENT
Nos articles sur les précédents épisodes de la saison 19
Épisode 1
Épisode 2
Épisode 3

0 Commentaires

Laissez un commentaire