UNTERRORIZE THIS !

Pour le 7ème épisode de la saison 19, SOUTH PARK utilise Daesh en tant qu’accessoire pour moquer le politiquement correct et c’est drôle. Mais même s’il est désormais tentant de revoir l’épisode à la lumière des attentats qui ont eu lieu à Paris ce vendredi, le terrorisme n’est qu’un sujet annexe de l’épisode et on évitera donc de s’attarder dessus.

Dans la liste des sujets liés de près ou de loin au politiquement correct, Trey Parker et Matt Stone n’avait pas abordé celui concernant les brutalités policières… et notamment les réactions que celles-ci provoquent depuis des mois dans l’actualité américaine. La prémisse de NAUGHTY NINJAS – l’officier Barbrady qui tire sur un enfant latino-américain – est donc une référence à l’une des dernières occurrences de brutalité policière médiatisée, lorsqu’un policier de Caroline du Nord a tabassé une adolescente à l’intérieur même d’une salle de classe. Barbrady est alors renvoyé et l’indignation publique se retourne contre l’ensemble de la police… d’autant qu’une bonne partie des policiers ne voient plus l’intérêt de faire leur travail si cela ne leur donne pas l’occasion de maltraiter des minorités. À partir de là, l’épisode ne cessera de jouer sur l’hypocrisie des deux camps. Les policiers se plaignent de la réaction de la population alors qu’ils sont parfaitement conscients de la brutalité raciste de leurs actions. La population prétend, de son côté, pouvoir se passer de la police jusqu’à ce qu’elle soit confrontée d’abord à des sans-abris squattant les abords du nouveau Whole Foods Market (voir notre compte rendu de l’épisode 3 de la saison 19), puis à des enfants déguisés en ninjas que tout le monde prend pour des terroristes de Daesh. La confusion occupe une bonne partie de l’épisode puisqu’on y suit les quatre protagonistes habituels de la série, qui font bien évidemment partie des petits ninjas. Les leaders de l’organisation terroriste eux-mêmes seront victimes du malentendu et contacteront les enfants comme s’ils étaient membres de Daesh… alors que les enfants penseront avoir à faire à un autre clan ninja. Evidemment, la série profitera de la situation pour en rajouter une couche sur l’antisémitisme de Cartman qui n’a rien à envier à celui de Daesh.

Si la fin de l’épisode est cynique à souhait (les habitants décident délibérément de fermer les yeux devant les brutalités policières tant que les flics nettoient le quartier branché de la ville), ce qui fait la réussite de l’épisode reste l’inventivité purement formelle des auteurs de la série. Celle-ci s’exprime en particulier en deux endroits. D’abord, lorsque les responsables de la ville vont voir un Barbrady clochardisé pour lui demander de gérer ce qu’ils croient être le camp de Daesh. En moins d’une seconde, le spectateur a parfaitement compris l’hypocrisie des personnages à l’écran, leur gentillesse forcée, leur condescendance vis-à-vis de Barbrady. Ce plan permet même d’anticiper l’issue de l’épisode pour Barbrady : après avoir tiré sur un enfant comme demandé par les habitants de la ville, il est à nouveau renvoyé de la police. Pour illustrer la force d’une telle mise en scène, on peut comparer la force d’évocation du plan en vue subjective de Barbrady à celle d’un plan d’ensemble où les protagonistes sont de profil. L’autre coup de génie de l’épisode se situe au moment où Randy comprend que les enfants de la ville n’ont pas rejoint Daesh mais prétendent être des ninjas. Plutôt que de passer par un monologue ou même par un gag visuel, les auteurs optent cette fois pour un montage sonore. Alors que Randy pense successivement aux ninjas et à Daesh, l’épisode illustre ses pensées par des musiques correspondant à des stéréotypes de musiques asiatiques et orientales. Cette scène rappelle, si besoin était, le talent avec lequel Trey Parker et Matt Stone peuvent utiliser des stéréotypes et des clichés pour instantanément faire passer une idée ou mettre en place un gag.

Alors que l’épilogue de NAUGHTY NINJAS amorce la fin de la saison en laissant deviner qu’un complot est à l’origine de la transformation de South Park, on espère que les trois épisodes finaux tiendront leurs promesses et achèveront de placer cette 19ème saison comme l’une des toutes meilleures de la série !

À LIRE ÉGALEMENT
Nos articles sur les précédents épisodes de la saison 19
Épisode 1
Épisode 2
Épisode 3
Épisode 4
Épisode 5
Épisode 6

0 Commentaires

Laissez un commentaire